Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : humour

Tags relatifs

Dernières notes

Auto punition

J'ai trouvé cette citation en prenant au hasard, selon mon habitude, un livre dans ma bibliothèque. J'avais, à l'époque oubliée où je l'ai lu, fortement souligné ces lignes, alors il devait bien y avoir une raison ... " Les humains se punissent indéfiniment, à défaut de ce qu'ils croient devoir être. Ils se maltraitent constamment, et se servent aussi des autres pour se faire du mal....

Publié il y a 11 jours dans Laboratoire... par Ariaga | Lire la suite...

Goûts, couleurs et pompons.

- Humpf...Snif... Maaaaaaaliiiieeee ! - Allô ! Qui est-ce ? Mh ? Qu'est-ce qu'il y a ? Demande la voix inquiète et précipitée de Malie. - Oh ! Humpf humpf Malie, c'est humpf snif... affreux, horrible... - Calme-toi, qu'est-ce qu'il y a, répond bon sang ! - Maaaaaaaaalie... j'ai voulu... snif humpf... me teindre... en bleu. - Hè ? Ah ! Oh ! Ce n'est pas grave, t'as pas idée de me faire...

Publié le 06/02/2013 dans La lettre de... par mh, | Lire la suite...

GEORGES DE LA FOUCHARDIERE

  Georges de La Fouchardière (1876-1946) fut journaliste au Canard Enchaîné à partir de 1916. En inventant "Le Bouif", il montrait des dispositions pour l'estocade maroufle. Mais c'est le romancier dont il faut se souvenir car c'est là que règne l' amnesia vivace ( Frank Zappa ) : * L'Affaire Peau-de-Balle , 1919 * Tifs d'Etoupe et Nib...

Publié le 20/09/2010 dans GUY DAROL... par WG | Lire la suite...

”Je t'aime mon loup, mon gros loup, mon p'tit loup...” H. Dès

Les loups sont revenus ! Non pas aux  frontières de  nos  villes mais à celles de nos nuits : "Les loups arrivent toujours le soir :  on n'aperçoit que leurs yeux qui s'allument dans le  noir." Alors,  vite , il faut s'en débarrasser !  Et pour cela, Catherine Leblanc et Roland Garrigue ont uni leurs talents pour nous expliquer Comment ratatiner les...

Publié le 25/03/2009 dans cathulu par cathulu | Lire la suite...

La Ville engloutie 11 (Le petit Chaperon II)

- Puisque nous avons le miroir, pourquoi ne l'interrogeons-nous pas sur ce qui s'est produit sur le navire ? Tout les passagers du navire se trouvaient réunis autour de la table dans la pièce commune lorsque le petit Chaperon rouge fut sa suggestion. L'idée fut approuvée et d'un air solennel, Phyllis posa le miroir au centre de la table.  Elle s'éclaircit la voix et prenant une grande...

Publié le 21/03/2009 dans Le Défilé de... par Neriel | Lire la suite...

La Ville engloutie 10 (Le petit Chaperon II)

L'immense voilier du Hollandais volant se dressait entre ciel et eaux, silhouette fantomatique et solitaire.  Aucun mouvement à son bord. Un silence inhabituel régnait sur tout le navire. Un sentiment de malaise gagna les passagers du canot lorsqu'il se profila à quelques mètres d'eux. Personne ne parlait. Plus on s'approchait du vaisseau,  plus le silence paraissait étrange et...

Publié le 18/03/2009 dans Le Défilé de... par Neriel | Lire la suite...

Hommage à George Carlin

Dans une Amérique puritaine et croyante, il fallait oser. Un sketch de George Carlin , parmi tant d'autres :   Religion = Foutaise envoyé par littlehorn

Publié le 16/03/2009 dans La Terre et... par Naturel | Lire la suite...

La Ville engloutie 9 (Le petit Chaperon II)

Le Vieux Bombyx fit une pause.  Intérieurement, il jubilait. Pas un seul vers parmi les jeunes enfant-vers du mûrier n'avait bougé depuis qu'il avait commencé son récit. Il était  un vers à soie expériementé et avait roulé sa bosse. Il avait évité beaucoup de désagréments dans sa longue existence, rencontré des gens de tout acabit.  Il s'était battu pour sa subsistance. Il...

Publié le 14/03/2009 dans Le Défilé de... par Neriel | Lire la suite...

”Que voulez-vous, on s'attache à toute créature vivante au secours de laquelle on s'est portée.”

Parfois déroutantes , souvent pleines d'un humour subtil, les nouvelle  du recueil de Lydia Davis, Kafka aux fourneaux ,analysent en profondeur  des situations du quotidien , apparemment banales. Mais l'oeil exercé que l'auteure porte sur  chacune de ces situations   est si aiguisé qu'il en donne parfois le  tournis.  Ainsi le  narrateur de la...

Publié le 13/03/2009 dans cathulu par cathulu | Lire la suite...

”Un brave ogre des bois, natif de Moscovie, était fort amoureux d'une fée...”

L’ogre de Moscovie Textes de Victor Hugo, illustrations de Sacha Poliakova Editions Gautier-Languereau, 2008 A partir de 6 ans   (par Myriam Gallot)   On le sait peu, mais Victor Hugo, quand il ne fait pas dans le grandiloquent et le sublime, sait aussi manier le second degré. « L’ogre de Moscovie » est une délicieuse fable comique...

Publié le 12/03/2009 dans Sitartmag par sitartmag | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant