Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : pol

Tags relatifs

Dernières notes

Liliane Giraudon, « Fonction Meyerhold »

© Marc-Antoine Serra   « que bois-tu que fumes-tu mangez-vous du caviar     des aubergines j’ai épluché pour toi une orange            appelée sanguine les tranches je les ai disposées sur une petite            soucoupe blanche  ...

Publié le 13/04/2020 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

John Ashbery, « En flânant »

DR   « Quel nom ai-je pour toi ? Certainement il n’y a pas de nom pour toi Dans le sens où les étoiles ont un nom Qui leur va plus ou moins. En flânant,   Objet de curiosité pour quelques-uns, Mais tu es trop préoccupé Par la macule secrète dans le dos de ton âme Pour dire beaucoup, et tu vagues   Souriant à toi-même et aux autres....

Publié le 07/04/2020 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Des orties et des hommes sur les ondes

      Merci à Christophe Ono- dit- Biot et Violaine Schwartz dont le livre Papiers vous en dira long sur le parcours des demandeurs d'asile en France .       https://www.franceculture.fr/emissions/le-temps-des-ecrivains/paola-pigani-et-violaine-schwartz    

Publié le 15/06/2019 dans La renouée... par Paola Pigani | Lire la suite...

Patrick Varetz, « Petite vie »

DR   « Écrire relève du cauchemar, puisqu’il nous faut sans cesse retourner au point de départ, lui pour se racler le crâne, et moi – serrant les doigts et les dents – pour retranscrire des phrases que je connais par cœur. Les mot, à force d’être répétés, acquièrent des sonorités fantasques, pour ne rien dire d’une opacité inquiétante qui achève de les désunir. Daniel, mon...

Publié le 21/04/2017 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

D’ORMUZ & D’AILLEURS

Jean Rolin ( LIRE SON PORTRAIT ) aime la mer, Britney Spears, les bateaux, les villes, les ports, les chiens, les marins et… le détroit d'Ormuz  ! Reliant le golfe Persique au golfe d'Oman, ce point chaud du globe est « l’élément dramaturgique fort » de son dernier roman au titre sobre et élégant. Le détroit d’Ormuz, Jean Rolin l’a ainsi franchi...

Publié le 22/10/2013 dans EMBARQUEMENTS par stephanedugast | Lire la suite...

27ème fête du livre de Saint Etienne...

Je ne suis ni un habitué ni un amateur de ces grandes manifestations médiatiques autour du livre. Je leur préfère de loin les petits salons du livre jeunesse ( à Trouperdu-de-Nulepare ou Aprèssa-Yapurien...) qui me promènent de cours d'écoles en repas de cantine dans un joyeux désorde de lecteurs excités ! Mais il est bon toutefois de sortir un peu de son antre rurale pour aller s'étourdir...

Publié le 15/10/2012 dans Didier Dufresne par Didier DUFRESNE | Lire la suite...

Police politique

  Je n'ai pas pour Renaud Camus une passion littéraire inconsidérée mais dans le paysage désolant et consensuel de la littérature française (entre repenti post-colonial, gender studies dissimulées et avant-garde creuse), il n'est pas non plus, loin s'en faut, l'indigne écrivaillon dont on ferait des pages dithyrambiques pour vendre de la feuille. Ses positions que...

Publié le 28/05/2012 dans off-shore par nauher | Lire la suite...

Le Ravissement de Britney Spears (Jean Rolin) - chronique de Blandine #03

Le Ravissement de Britney Spears Jean Rolin POL - 17 €   Dans l'antichambre de la pop... Ou comment un espion déployé de la X17 se retrouve parachuté dans l'univers dantesque de Hollywood. Chargé d'authentifier la menace d'enlèvement par un groupuscule islamiste qui pèserait sur la chanteuse, l'espion s'immerge dans le quotidien des paparazzi et mué en...

Publié le 27/10/2011 dans Librairie... par MLire | Lire la suite...

Les Plumes d'Éros

Bernard Noël P.O.L  ÉDITEUR 441 pages 29 euros Bernard Noël a regroupé tous ses textes « érotiques » (même si ce mot est trop restrictif et fallacieux) publiés ou inédits afin de montrer que la plaie d'amour est autant dans la tête que dans le corps. Autant dans le masque des postures et impostures que dans la chair et la peau. Bref l'amour n'est pas qu'un...

Publié le 07/03/2010 dans Incertain... par Incertain Regard | Lire la suite...

Mater dolorosa

Tom est mort de Marie Darrieussecq P.O.L., 2007 /  Folio, 2009   (par Jean-Pierre Longre)   La mort brutale d’un enfant vécue, revécue, ressassée par sa mère peut-elle faire le sujet d’un roman ? Oui, lorsque ce roman relate la douleur universelle, la douleur folle de toute mère. La narratrice, jeune épouse française d’un anglais qui, à cause de...

Publié le 23/03/2009 dans Sitartmag par sitartmag | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant