Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : podalydès

Tags relatifs

Dernières notes

Sur vos écrans en 1998

EDITORIAL : Par Edouard S. Rendus certainement nerveux par le rythme de publication des notes zoomarrièresques passé de mensuel à très aléatoire, vous attendez fébrilement le titre du meilleur film de 1998 ? Et bien vous ne le dénicherez pas dans l'habituelle liste étoilée dressée ci-dessous ! Non, ce n'est pas Jackie Brown de Quentin Tarantino, film de la maturité poussant même les...

Publié le 07/08/2017 dans ZOOM ARRIÈRE par ZA | Lire la suite...

Rassemblement des secrétaires de section: Denis Podalydès

Rassemblement des secrétaires de section: Denis... par PartiSocialiste

Publié le 02/02/2015 dans Actualités... par ylepape | Lire la suite...

To Rome with love, Adieu Berthe & La part des anges

Trois comédies : To Rome with love To Rome with love , le Woody Allen de l'année, est moins emballant que Vicky Cristina Barcelona et moins réussi que ses quatre films britanniques, mais il est plus vivant que Minuit à Paris et moins agaçant que Whatever works . Je vous l'accorde, dresser cette échelle toute personnelle n'a pas grand intérêt tant les préférences de chaque...

Publié le 09/08/2012 dans Nightswimming par Edouard S. | Lire la suite...

Adieu Berthe

Je ne sais pas trop comment vous parler de ce film. J'ai aimé l'histoire mais j'ai trouvé que ça partait un peu dans tous les sens. Et puis il y a quelques longueurs. Le film aurait gagné à être plus court de 10 voire 15 minutes. Armand (Denis Podalydès) apprend le décès de sa mémé Berthe. Pour lui commence le parcours du combattant pour les obsèques. Armand est tiraillé entre...

Publié le 01/07/2012 dans La plume et... par Do | Lire la suite...

La conquête de Xavier Durringer, entre guignols et vaudeville

Autant la conquête de Xavier Durringer est un film amusant à voir, autant sa proposition de mise en scène est faible et son propos assez étriqué. Le film est résumable ainsi : c’est l’histoire d’un homme politique, Nicolas Sarkozy, qui, en conquérant la présidence de la République Française en 2007, perd sa femme. La conquête conjugue donc la chronique d’une ascension politique et une...

Publié le 22/05/2011 dans Ciné-club... par Cinéambulant | Lire la suite...

Bancs publics (Versailles-Rive droite) de Bruno Podalydès ****

Comme chaque jour Lucie se rend à son travail. Métro, changement, train. Dès son arrivée, elle retrouve ses deux collèges avec qui elle partage un bureau et l'on est instantanément plongé dans le monde de l’entreprise, un peu terne, un peu ennuyeux. La journée s’annonce semblable à toutes les autres sauf que le soir même il y aura un « pot » pour le départ en retraite...

Publié le 11/07/2009 dans Sur la Route... par Pascale | Lire la suite...

Page : 1