Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : pierre alferi

Tags relatifs

Dernières notes

Pierre ALFERI

  Soleil, le grand - non pas le jour celui qui dure des plombes - le sec, ce coup irrévocablement léger.   Pierre ALFERI , La voie des airs, POL, 2004    

Publié il y a 14 jours dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Pierre Alferi, divers chaos

et la rue   la pluie glacée poursuit chacun dans son impasse le berge étroite du flux de tôle autour des foyers électriques les grappes de nous venus nous réchauffer les fesses ou nous brûler les yeux sommes d’animaux rationnels non-entiers fractions irréductibles au dénominateur commun proche de zéro   Pierre Alferi,...

Publié le 25/02/2020 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Louis Zukofsky, Un Objectif & deux autres essais, traduction Pierre Alferi

                       On a toujours trouvé la poésie plus littéraire que la musique, mais la prétendue musique pure, en tant que communication, peut être littéraire. Les voix d’une fugue, disait Bach, doivent se comporter comme des hommes raisonnables dans une conversation sérieuse. Pourtant, la musique ne dépend...

Publié le 16/09/2014 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Pierre Alferi, Sentimentale journée

  UN NU                                                                                         La chose            ...

Publié le 18/05/2012 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Pierre Alferi, ET JUDE ?

                                     ET JUDE ?   ET JUDE où est-il ? dans son trou normand ? mais non ce mur de verdure est sa couverture Jude est en l’air pas loin au ciel ? mais non pas chez le père alors il reste dans sa tour d’ivoire ?...

Publié le 27/10/2011 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Louis Zukofsky, Un objectif & deux autres essais

Un poème. Cet objet en formation — Le poème comme travail — Un classique. Les  vagues mouillées  d’Homère, non pas nos  vagues mouillées , mais, dans ces deux mots, assez d’associations pour rendre un contexte capable de s’étendre depuis son lieu jusqu’au présent. Parce qu’il y a, même si les significations changent, une étiquette linguistique, une archive qui peut rester...

Publié le 23/05/2011 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Page : 1