Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : max jacob

Tags relatifs

Dernières notes

Max Jacob : réponse du berger à la bergère

        À propos de quelques portraits ou Max Jacob & C ie scrutés par Eddy du Perron         Au cours des années vingt du siècle passé, l’écrivain Eddy du Perron a été à maintes reprises portraituré, en particulier par l’Espagnol Pedro / Pere Creixams (1893-1965) (1) et le Hollandais Carel Willink...

Publié il y a 5 jours dans flandres-hol... par daniel cunin | Lire la suite...

À la rencontre de Valery Larbaud

      Eddy du Perron à propos de l’auteur des Poésies de A. O. Barnabooth     Une histoire comme Barnabooth m’impressionne. Ce n’est plus de la littérature seule, il y a un homme là qui vous parle. J’aurais vu Valéry Larbaud dix fois et il m’aimerait beaucoup que je n’aurais pas tiré autant de lui que me donne son livre qui me coûte quelques...

Publié il y a 8 jours dans flandres-hol... par daniel cunin | Lire la suite...

Max Jacob, Art poétique

Suppression dans toute poésie (même non moderne) du style critique cérébral, philosophique, journalistique.   Penser à la matière de la prose, de la peinture, de la musique, c’est très bien : l’avoir er l’oublier c’est mieux.   On ne donne la vie que par l’émotion.   Vous oubliez que l’émotion est le tout. La distinction de votre tempérament vous...

Publié le 03/11/2020 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Max Jacob, Les pénitents en maillots roses

Sculpture, Douarnenez   Nocturne   Sifflet humide des crapauds bruit des barques la nuit, des rames... bruit d’un serpent dans les roseaux, d’un rire étouffé par les mains, bruit d’un corps lourd qui tombe à l’eau bruit des pas discrets de la foule, sous les arbres un bruit de sanglots, le bruit au loin des saltimbanques. Max Jacob, Les Pénitents...

Publié le 31/08/2018 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Max Jacob, Les Pénitents en maillots roses

              Hortense   Dans le buisson de mimosas Qu’est-ce qui n’y a ? qu’est-ce qui n’y a ? Y a le lézard qui n’osa Mettre les yeux dans les oseilles La fleur dite « le bouton d’or » Et le plant nommé sensitive Qui, prétend-on, s’ouvre à l’aurore Et prend la forme d’une olive. Là, y a aussi...

Publié le 20/10/2017 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Amour du prochain

        Qui a vu le crapaud traverser la rue ? C’est un tout petit homme : une poupée n’est pas plus minuscule. Il se traîne sur les genoux : il a honte on dirait, – Non. Il est rhumatisant, une jambe reste en arrière, il la ramène. Où va-t-il ainsi ? Il sort de l’égout, pauvre clown. Personne n’a remarqué ce crapaud dans la rue ; Jadis, personne ne...

Publié le 30/04/2017 dans nono par nono | Lire la suite...

Lettre de Max Jacob à Luc Dietrich

3 avril (1938 ?), St Benoît (sur Loire)   Mon cher Luc Toutes ces promesses qu'on se fait à soi-même pour "après la mort" : excellence reconnue des œuvres, gloire, but du travail, etc... ce ne sont que des consolations qu'on se prodigue, des prétextes à travailler à blanc, des raisons de se foutre du succès ou des illusions par l'impuissance à l'atteindre (toi tu...

Publié le 23/09/2016 dans Branloire... par Houdaer | Lire la suite...

Max Jacob, Le Laboratoire central

                                 Véritable petit orchestre   (Partie descriptive)   Houlettes du Grésivaudan Sur le sol glacé des prairies Les souliers mordorés près des fleuves Rochers ou les barquettes des bergers   (Partie musicale)   Saint sein !...

Publié le 05/06/2016 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

La carte postale du jour ...

Dans l'abîme, voilà où était ma place ; dans les trous de serpents, les nids des rats, dans les repaires nauséabonds et visqueux des êtres maudits" - Franz Werfel Je me souviens d'avoir découvert ce groupe gothique à cause, principalement, du nom de leur label : L'invitation au suicide, et d'avoir découvert grâce à celui-ci (et à son fondateur Yann Farcy), pêle-mêle,...

Publié le 05/07/2014 dans Manoeuvres... par la bouche plein de terre | Lire la suite...

TOUT ACTION POÉTIQUE !

L'intégralité des numéros d'Action Poétique est à télécharger ici . L'occasion de pêcher, par exemple, cet inédit (d'alors) de Max JACOB :   Les pédagogues n’ont pas de tact : la Rud’ UIm Je me promène la nuit sous les arbres avec une belle jeune fille : elle est phosphorescente par intermittence et par amour.  

Publié le 26/03/2013 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant