Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : ishikawa tabukoku

Tags relatifs

Dernières notes

Ishikawa Takuboku, « 7 tankas »

  « Tout comme l’enfant qui parti en voyage revenu au pays s’endort aussi doucement en vérité est arrivé l’hiver   Chose plutôt rare que ce calme plat dans mon cœur quand j’écoute avec plaisir jusqu’à l’horloge qui sonne   Ah si pour sincèrement lui ouvrir mon cœur j’avais un ami ! Je commencerais par lui parler de toi   Ce...

Publié le 31/12/2019 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Ishikawa Takuboku, « Fumées »

  « Joie, l’eau ruisselle de la pompe un bref instant je vois l’élan de ma jeunesse   Je levais la tête au ciel pur l’envie me prenait de siffler je faisais ma joie de siffler   Quand tombaient les fleurs j’étais le premier à sortir vêtu de blanc   Comme une pierre dévale la pente je suis arrivé à ce jour-ci   Dès...

Publié le 04/07/2014 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Ishikawa Takuboku, « L’Amour de moi »

  «  Quand j’ôte le bouchon, l’odeur d’encre fraiche descend dans mon ventre affamé et me rend triste   J’ai fait cette prière : Tous ceux rien qu’une fois, qui m’ont fait baisser la tête je voudrais qu’ils meurent   On a beau travailler, et travailler encore la vie ne s’éclaire d’aucun bonheur Je contemple mes mains...

Publié le 02/07/2014 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Page : 1