Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : gaëlle josse

Tags relatifs

Dernières notes

La maison de l’attente

Gaëlle Josse, Une longue impatience , Les éditions Noir sur Blanc, Notabilia, 2018, J'ai lu, 2019 « Ma maison à moi, c’est l’attente. C’est l’océan et le bateau de Louis. Quelque part sur une mer du monde. L’incertitude comme seul point fixe. Sous mes gestes de chaque jour, il n’y a que du vide. De la place pour les songes apportés par le vent, pour les mots racontés par les...

Publié il y a 15 jours dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Gaëlle Josse : Le Dernier gardien d’Ellis Island

Gaëlle Josse, née en 1960, est une femme de lettres française. Après des études de droit, de journalisme et de psychologie clinique, elle vit quelques années en Nouvelle-Calédonie. Elle dit être venue à la littérature par la poésie et son œuvre se partage entre livres de poésies et romans. Roman, Le Dernier gardien d’Ellis Island date de 2014.   New York, 3 novembre 1954. Dans...

Publié le 12/10/2018 dans Le Bouquineur par Le Bouquineur | Lire la suite...

L’art de l’entre-deux

Gaëlle Josse, L’ombre de nos nuits , Les Éditions Noir sur Blanc, 2016, J’ai Lu, 2017 Il y a dans L’ombre de nos nuits deux récits et trois voix. À Lunéville, en 1639, dans cette Lorraine tourmentée par la guerre, le paisible atelier de Georges de La Tour va voir naître, sous les pinceaux du maître, le magnifique Saint Sébastien soigné par Irène , tableau pour lequel il emprunte des...

Publié le 10/07/2017 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Franz, Caroline et la musique

Gaëlle Josse, Un été à quatre mains , Ateliers Henry Dougier, 2017 De mai à octobre 1824, quatre ans avant sa mort prématurée, Franz Schubert séjourna au château de Zseliz, résidence estivale de la famille Esterhazy, en tant que maître de musique des deux filles de la maison. Parenthèse rurale de relatif bonheur mêlé de mélancolie et de quelque regret de la vie animée de Vienne – vie...

Publié le 07/06/2017 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

L'ombre de nos nuits, Gaëlle Josse

Un très court roman à trois voix distinctes, un duo accordé et un solo dissonant. La première est celle de George de La Tour. Retiré en son atelier, il peint un Saint Sébastien dans l'ombre. (forcément, le clair obscur ...). Autour de lui, dans son ombre à lui, du grand homme, gravite sa famille, organisée pour être au service du maître, et bénéficiant d'une certaine opulence :...

Publié le 28/05/2017 dans aleslire par Athalie | Lire la suite...

Les heures silencieuses de Gaëlle Josse

Les heures silencieuses de Gaëlle Josse , J'ai Lu, 2011, 89p.  Au seuil de partir pour Amsterdam, j'ai eu envie de voyager aussi en littérature. Que les mots m'accompagnent dans ce beau pays et me le fassent découvrir autrement. A l'exception de Miniaturiste , que je n'ai pourtant pas eu envie d'acheter - trop de chroniques sur tous les blogs tuent un peu l'envie de...

Publié le 08/05/2017 dans La petite... par Estrella Oscura | Lire la suite...

Un Été à Quatre Mains de Gaëlle Josse

Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec  Un Été à Quatre Mains  ?    "Je suis tombée sur cette histoire en parcourant les sorties du mois de mars et j'ai été charmé par l'idée de cette petite nouvelle imaginant un été dans la vie de Schubert." Dites-nous en un peu plus sur son histoire......

Publié le 27/03/2017 dans Books are my... par Alice | Lire la suite...

« Géographie sonore »

Gaëlle Josse, De vives voix , Le temps qu’il fait, 2016   La voix est « ce qui précède le verbe, la parole, le discours », écrit l’auteure dans son « Avant-dire ». Et puis le verbe est nécessaire pour en parler. Même chose avec la musique, que Gaëlle Josse évoque avec ferveur, ici et dans d’autres livres (par exemple Les heures silencieuses  ou...

Publié le 17/11/2016 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Nos vies désaccordées, Gaëlle Josse

Un homme a profondément aimé une femme, cette femme a profondément aimé cet homme. Et puis, comme par l’inadvertance, il a oublié de la regarder, parce qu'il avait autre chose à faire, un projet musical qui lui donnait du mal, et puis que la vie est comme cela, voilà. Il ne l'a pas vue tomber, se déconcerter. Elle a disparu et il a continué les concerts, et a connu une autre femme. François...

Publié le 26/03/2016 dans aleslire par Athalie | Lire la suite...

L'ombre de nos nuits

L'ombre de nos nuits de Gaëlle Josse « A Lunéville, en Lorraine, en ces premiers jours de l’année 1639. » Tout est prêt. Les grandes lignes, les principaux volumes sont posés. J’ai la main engourdie et le feu est presque éteint dans l’atelier, seules quelques braises persistent à diffuser leurs lueurs rouges sous la cendre. Combien de temps ai-je passé là ? Je ne sais pas....

Publié le 23/03/2016 dans the... par frenchbooklover | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant