Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : fatras

Tags relatifs

Dernières notes

EN VOMISSURES DE HAINE

  EN VOMISSURES DE HAINE   C'est dans un univers glauque et malsain Peuplé d'avortons diminués par l'existence De fatras sexuels et de meurtriers miséreux Que se télescopent les destinées cruelles et persécutées.   Curieux oubliés par la vie, héros iconoclastes Aux visages un peu effrayants qui, Enlaidis de tortueuses...

Publié le 11/03/2016 dans AU MAGMA... par MILIQUE | Lire la suite...

P1

« […] Le peuple est souverain, deux assemblées le représentent, des gouvernants le servent, au sommet de l’Etat un homme directement élu l’incarne ; entre les uns et les autres, des médias rigoureusement indépendants et neutres véhiculent les conditions exactes, amendées ou non, auxquelles un tel peuple de citoyens libres accepte d’être administré. […] Le niveau d’éducation...

Publié le 01/10/2015 dans Theatrum Mundi par Pascal ADAM | Lire la suite...

Jacques Prévert, Fatras

                            Je vous salis, ma rue   Je vous salis ma rue et je m'en excuse un homme-sandwich m'a donné un prospectus de l4armée du Salut je l'ai jeté et il est là tout froissé dans votre ruisseau et l'eau tarde à couler Pardonnez-moi cette offense les...

Publié le 25/12/2014 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Merci pour ce suicide

Dessin d'Emilie Weiss, "Chant XXXVII" Lire la suite

Publié le 06/11/2014 dans Theatrum Mundi par Pascal ADAM | Lire la suite...

Fécond ”Ite”

En ce temps-là, Poucet grimpait encore aux arbres la parole de Dieu avait des doigts solaires le désir osait peu, ni plainte, ni palabres le rêve surgissait de l'air et de la terre   Les jardins regorgeaient d'occasionnels vertiges l'Autre Sexe égrenait des parfums déroutants l'invisible appliquait à tout vat son prestige des voyages naissaient au moindre firmament   Les...

Publié le 04/10/2014 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Laisse XIII, Mort-Homme

Dessin d'Emilie Weiss pour la Laisse XIII       La revue en ligne Recours au Poème a publié hier la Laisse XIII, Mort-Homme , de mon fatras en cours.   Pour la lire, cliquer ici .       Autres textes concernant l’écriture de ce fatras :   Mon Fatras   Par-dessus la jambe   Emilie Weiss aussi est au...

Publié le 27/02/2014 dans Theatrum Mundi par Pascal ADAM | Lire la suite...

Emilie Weiss aussi est au Mort-Homme

Mort-Homme . C’est le titre de la laisse XIII de mon Fatras . Ça fait 94 vers et ça se dit à voix haute en cinq minutes exactement. Et le dire, c’est ce que je ferai, en somme, les 15, 16 et 17 juillet, en soirée, en Avignon, dans le If (ni In ni Off) , au Délirium, en compagnie de je ne sais qui au juste, mais en compagnie nombreuse, et je le présume de ce que je sais de...

Publié le 30/06/2013 dans Theatrum Mundi par Pascal ADAM | Lire la suite...

Lectures, manip' et chanson d'amour

C’est avec un faible effroi teinté d’un rire idiot que j’ai découvert récemment que certains lecteurs, dont plusieurs sont des connaissances, ou pire, des amis, lisent ce modeste bloc-notes pour se faire une idée, tout en restant à distance, de l’état psychique de son auteur à l’instant t de telle ou telle publication ; il se peut même que certains s’inquiètent ou se réjouissent de ce...

Publié le 26/06/2013 dans Theatrum Mundi par Pascal ADAM | Lire la suite...

Note marginale

  Un jour, hier, j’ai expédié, j’allais dire ad patres , mais au vrai ce serait plutôt vers les fils – quoi qu’ils en aient à foutre –, j’ai expédié donc en cinq vers, en soixante syllabes , avec ce calme qui toujours m’effraie dès que je m’en extrais, toute une histoire d’amour, une assez belle histoire dont le dénouement même ne fut point ridicule. J’ai posé mon stylo bleu et...

Publié le 16/06/2013 dans Theatrum Mundi par Pascal ADAM | Lire la suite...

Mon Fatras

Lettre à Laurent Schuh     Qu’importe ? est une forme très efficace du courage. Malraux     Mon cher Laurent, Le Fatras en cours n’est pas venu d’une idée préalable, il n’est pas né d’un projet ; il n’est ni le fruit du hasard ni le résultat d’un programme, non, il est sorti d’une accumulation d’expériences concernant tous les...

Publié le 09/06/2013 dans Theatrum Mundi par Pascal ADAM | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant