Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : écriture urbaine

Tags relatifs

Dernières notes

Couleur chair

C'est une petite brune en jeans. Les bottes qui lui montent jusqu'aux genoux ondulent au-dessous d'un blouson en cuir. Elle passe sous des réverbères et le long des vitrines illuminées des magasins fermés. Elle regarde passer un bus et une femme en vélo. Elle s'arrête près d'une bouche d'incendie pour reprendre son souffle. Pourquoi l'esprit peut-il faire ce qu'il veut, pendant que le corps...

Publié le 12/05/2017 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Les passagers de l'ombre

Ne vous faites pas de souci, on va voir comment on peut se débrouiller , Et ils cherchent un bout de terrain qui ne sera jamais plat, Et ils y enfoncent des bouts de bois et des cartons pour construire des cabanes dans les broussailles, quelques-uns installent de grandes toiles en plastique qui les protègeront provisoirement de l'hiver, Et de part et d'autre du sentier, des choses émergent en...

Publié le 17/10/2016 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Durga

Au Rajasthan, il existe un temple dédié aux rats. Des milliers s'y promènent en toute liberté. Les visiteurs doivent retirer leurs chaussures avant de pénétrer dans l'enceinte sacrée de ce temple dédié à l'incarnation de la déesse Durga chevauchant un tigre, avant qu'elle ne devienne déesse des rats.

Publié le 13/07/2015 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Place forte

La place est toute vide, juste un chien, un chien maigre à poil long qui erre en faisant des allées et venues, et puis, marche vers la plage, et se contente de se promener en soulevant des petits grains de sable, des petits cailloux, une infinité de petits morceaux granuleux, comme un paysage lunaire. Pendant que je marche, l'image se déplace. Je vois les pans de mon manteau battre sur les...

Publié le 05/03/2015 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Portrait de ville

Garder la rue comme poste d'observation du réel, dans son versant le plus sauvage, abandonnée à une économie de survie, celle des mendiants, des trafics, de la prostitution, occupant certains quartiers spécifiques, au sein d'un environnement syncopé et discordant. L'impression d'ensemble qui prédomine est celle d'un condensé d'images et de sons se succédant à un rythme soutenu, sans...

Publié le 14/11/2014 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Plage du Prophète

Le jour commence à baisser. L'eau miroite faiblement. Le ressac déferle en de longues ondulations. Un groupe de mouettes rase la crête écumeuse des vagues. Un bateau solitaire, rentrant au port, se détache sur l'immensité vide de la mer qui s'empourpre. Je reste longtemps debout sur la plage, à attendre la disparition des derniers rayons du soleil. Les voitures roulent sur la Corniche. On...

Publié le 23/09/2014 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Le long de la rue

Revue 17 secondes N°5 Page 6 "Voie rapide" et "Passerelle" http://fr.calameo.com/read/002027389ea2f499f4d0d

Publié le 29/08/2014 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Dream city

Quand le réveil sonna, il aurait voulu garder les yeux clos et continuer son rêve. Quelqu'un, il ne savait pas qui, marchait sur une route, portant quelque chose, un sac de voyage peut-être. Dans le rêve, il ressentait une impression de bien-être. Il se tourna sur le côté et poussa un bouton pour arrêter la sonnerie. Il resta encore un peu au lit. Puis, il se leva, mit les pieds dans ses...

Publié le 06/02/2014 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Les heures creuses

D'énormes nuages gonflés de pluie couvrent le sommet des immeubles. Assis à la table d'un café, il mange son hot-dog en faisant semblant de regarder la télé. Lorsqu'il a terminé, il se tamponne les lèvres avec une serviette en papier et traverse la pièce jusqu'aux toilettes où il se lave les mains. Ensuite, il sort. Une petite bruine tombe et il sent avec plaisir cette humidité froide sur...

Publié le 30/01/2014 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Place de la Joliette

Sous l'effet du mistral, les jupes s'ébouriffent, les mains plaquent. La détermination s'installe. Ce vent est capable de vous dépouiller, de vous rendre ridicule, alors même que vous tentez de vous maintenir, et que vous vous tapez les doigts contre les cuisses pour les réchauffer. Il trouve facilement accès à votre cou. Il trouve avidement le chemin de votre dos. Quelques pas suffisent...

Publié le 25/03/2013 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant