Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Club VIB Club VIB Club VIB Club VIB Club VIB

Club Littérature

Ces férus de belles-lettres feront de vous des lecteurs intéressés et curieux.

Les blogueurs littéraires partagent le fruit de leurs diverses lectures et leur passion pour la littérature, la poésie et le théâtre. Au fil de leurs blogs, vous apprécierez leurs descriptions, leurs critiques sur les ouvrages qu’ils ont appréciés, leurs réflexions sur le monde des Lettres. Ils vous donneront l’envie d’explorer de nouveaux horizons littéraires.

Club Littérature

Tag : orson welles

Arkadin - Le Mensonge de la vérité

  NOTES d’après Youssef Isghahpour, François Thomas et Olivier Kohn (dans mon vieux et canonique Positif de juillet-août 1992, spécial Orson Welles.)   Le film le plus personnel d’Orson (qui devait s’appeler Mascarade à l’origine) et le plus défiguré par les producteurs. Fragmentaire et ruiné. L’exergue où il est question du secret (incestueux) du roi est tirée...

Publié le 10/08/2020 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

Orson Welles, F for Fake - L'image dans tous ses états

  Fake, fake, fake ... Défilé de fakes sur l'écran, en mots et en images, histoires réelles ou fictives qui vont se mélanger comme telles, essai cinématographique sur le faux, le beau et l'amour. Car F for Fake (ou Vérités et mensonges ) est aussi la plus belle histoire d'amour vraie qui soit, celle entre l'homme le plus intelligent et la femme la plus belle du monde,...

Publié le 23/07/2020 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

Orson Welles, Une Histoire immortelle - La deuxième puissance

  Une ouverture en « iris » comme au temps du muet - et qui donne le ton d'un « il était une fois ».   Un morceau d’Éric Satie qui en soi n’existe puisque recomposé à partir de quatre fragments empruntés à trois pièces composées à vingt-cinq ans d'écart et interprétés par deux pianistes différents. Mais on n'y voit ou plutôt on n'y entend que du feu...

Publié le 13/07/2020 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

Déconfiture de la quarantaine, par NAOMI HAL

Je ne vais pas passer par quatre chemins, Pierre. Tu sais que je t’aime, t’admire et te trouve beau même si tu es obèse, hypocondriaque et parfois puéril. J’aime tes travers, tes ratures, tes hontes que tu racontes sans tabou, j’aime les descriptions faites sur ce blog de ces orgies de bouffe que tu ingurgites sans scrupule, ces quantités astronomiques que tu avales pour tenter de combler tes...

Publié le 26/06/2020 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

Quinze ans de blog (ou mon confinement).

      Mars   Dimanche 1er mars 2020 JCF, dans son bel appartement du cinquième, proche du Jardin des Plantes, et qu’il a dessiné lui-même. Son épouse, leurs deux bambins. L'artiste heureux et équilibré (en tous cas, l'image qu'il donne). Autour d’un thé japonais rouge accompagné de marrons glacés (tout est exquis, ici), nous...

Publié le 05/05/2020 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

OTHELLO - ou Incertaines certitudes

« Un de mes amis, homme plutôt paisible, me dit – après m’avoir entendu raconter toutes ces choses – que lui n’avait aucun mal à rejeter Iago, mais qu’Othello lui inspirait l’envie physique de le piétiner, de l’écraser. Comme quoi ces grands naïfs sont dangereux, ils évoquent des pulsions sadiques… » (Daniel Sibony, Othello – « Le couple total », Avec Shakespeare,...

Publié le 19/04/2020 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

MACBETH ou la double peine

  S’il y avait une chose à retenir de La Tragédie de Macbeth , ce serait celle-ci : faire le mal ne fait pas de bien. Faire le mal fait souffrir. Faire le mal est une horreur, horreur, horreur , d’abord pour soi. Aucun méchant n'aura autant souffert que ce pauvre Macbeth. Lear aussi souffrait beaucoup mais sa souffrance était celle d'une rédemption, d'une réconciliation –...

Publié le 25/03/2020 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

Don Quichotte IV - Fictions en conflit

La chiquita piconera - Julio Romero de Torres, 1930.   28 –ENTER DOROTHEE. Les fictions reprennent et se multiplient. L’auteur l’assume avec bonheur. « Heureux, trois fois heureux furent les temps où vint au monde l’audacieux Don Quichotte de la Manche ! En effet, parce qu’il prit l’honorable détermination de ressusciter l’ordre éteint et presque mort de la...

Publié le 30/12/2016 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

VII - ”L'onore ! Ladri !”

(Air de Falstaff, dans Verdi, par Gabriel Bacquier)     11 - L'angoisse et le péché originel. L'angoisse de Kierkegaard est double : angoisse devant la liberté qui est notre dignité autant que notre perte (malédiction divine), mais aussi angoisse devant l'éthico-religieux qui nous torture tant qu'il peut (malédiction humaine). « L'éthique , écrit Chestov, peut estropier...

Publié le 11/03/2016 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

L’Othello « hic et nunc » d’Orson Welle

  C’est ex-aequo avec Deux sous d'espoir de Renato Castellani qu’Orson Welles remporta le Grand Prix du Festival de Cannes de 1952 avec ce prodigieux Othello qu’il réalisa, lui, précisément avec deux sous d’espoir. L’on connaît  les aléas de ce tournage impossible. La difficulté à réunir les acteurs le même jour sur le plateau. Les différentes actrices qui se succédèrent...

Publié le 09/08/2009 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

Page : 1