Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Club VIB Club VIB Club VIB Club VIB Club VIB

Club Cinéma

Une thématique VIB dédiée au 7ème art, c’est sur Hautetfort !

Synopsis, critiques, découvertes, appréciez la vision de nos auteurs sur les différents patrimoines cinématographiques du monde et découvrez les succès les plus insolites. Nos blogueurs amateurs ou professionnels du Cinéma vous proposent de véritables festivals de Cannes ou de Deauville à portée de clics. Prenez votre ticket, le film va commencer !

Club Cinéma

Tag : joaquin phoenix

Critique de HER de Spike Jonze à 20H45 ce lundi 28 novembre 2016 sur Ciné + Emotion

    Quatrième long métrage de Spike Jonze après « Dans la peau de John Malkovich» (1999),  « Adaptation » (2002) et « Max et les maximonstres » (2009), à l’image du premier que j’avais découvert avec jubilation au Festival du Cinéma Américain de Deauville où il fut primé en 1999, « Her »  nous embarque dans les réjouissants...

Publié il y a 13 jours dans IN THE MOOD... par Sandra Mézière | Lire la suite...

Critique de TWO LOVERS de James Gray à 20H45 sur Ciné + Emotion

 Direction New York, ville fétiche du cinéma de James Gray, où, après avoir tenté de se suicider,  un homme hésite entre suivre son destin et épouser la femme que ses parents ont choisie pour lui, ou se rebeller et écouter ses sentiments pour sa nouvelle voisine, belle, fragile et inconstante, dont il est tombé éperdument amoureux, un amour dévastateur et irrépressible....

Publié le 25/01/2016 dans IN THE MOOD... par Sandra Mézière | Lire la suite...

Critique de THE IMMIGRANT de James Gray ce 19 novembre 2015 à 20H45 sur Ciné + Emotion

Projeté en compétition officielle du 66 ème Festival de Cannes, The Immigrant de James Gray décidément à l’honneur cette année-là puisqu’il est aussi le coscénariste de  "Blood ties" réalisé par Guillaume Canet (également présenté à Cannes) est, seulement, le cinquième long-métrage du cinéaste américain ( après Little Odessa, The Yards, La Nuit nous appartient, Two lovers ) et...

Publié le 19/11/2015 dans IN THE MOOD... par Sandra Mézière | Lire la suite...

L'HOMME IRRATIONNEL de Woody Allen **

Abe Lucas, prof de philo débarque dans une Université de Province précédé de sa sulfureuse réputation. Les filles sont sexuellement en émoi de rencontrer ce bad boy suicidaire. Elles ont toutes envie de le consoler, voire plus . Rita, une collègue très chaude mais très mal mariée, s'offre à lui sans conditions bien qu'il ne bande plus depuis un an. Il n'y arrive pas non...

Publié le 27/10/2015 dans Sur la Route... par Pascale | Lire la suite...

HER de Spike Jonze ****

Theodore est inconsolable depuis le départ de sa femme. Pour oublier son chagrin, il se consacre avec ardeur à son travail d'écrivain public chargé de rédiger des lettres personnelles, d'amour surtout. Et d'amour il en sera question exclusivement ici. Il est des films (rares) dont on sort comme en apesanteur, léger, libre, triste et heureux. Celui-ci en est...

Publié le 25/03/2014 dans Sur la Route... par Pascale | Lire la suite...

THE IMMIGRANT de James Gray ***

A leur arrivée à New-York en 1921 deux sœurs polonaises Ewa et Magda sont séparées. Atteinte de tuberculose Magda est immédiatement placée en quarantaine et Ewa menacée d'expulsion, une femme ne pouvant immigrer seule aux Etats-Unis. Elle ne peut et ne veut évidemment laisser sa sœur qui ne pourra quitter Ellis Island que six mois plus tard. En attendant ce jour et...

Publié le 02/12/2013 dans Sur la Route... par Pascale | Lire la suite...

Les « In the mood for cinema awards” de l’année 2008 (épisode 1)

Je vous propose aujourd'hui ma sélection de films, scénarii et acteurs favoris de cette année 2008, sachant que tous les films situés dans la colonne de gauche de ce blog intitulée « Les films de l’année 2008 à ne pas manquer » vous sont tous recommandés par In the mood for cinema (mais plus particulièrement encore ceux cités ci-dessous) et que vous pouvez en lire les...

Publié le 24/12/2008 dans IN THE MOOD... par Sandra Mézière | Lire la suite...

Two lovers de James Gray ****

Leonard se jette dans le canal glacé un triste jour de novembre. Il se laisse couler puis, lorsqu’il touche le fond donne un vigoureux coup de pied et remonte affolé et frigorifié. De sa démarche lourde, affublé de son inommable parka qui ne le quittera pas... il rentre chez lui penaud comme un enfant qui aurait fait une connerie. Une de plus, car Leonard est un récidiviste de la...

Publié le 20/11/2008 dans Sur la Route... par Pascale | Lire la suite...

Avant-première- ”Two lovers” de James Gray: une poignante histoire simple

Cette critique (réécrite et complétée depuis) a été publiée lors de la projection de « Two lovers » en compétition du 61ème Festival de Cannes et est extraite de mon autre blog « In the mood for Cannes  ». Ci-dessus, l'équipe de "Two lovers" au Festival de Cannes 2008. Photo L'Oréal-Cannes. James Gray, malgré sa jeune carrière, est déjà un habitué de la...

Publié le 14/11/2008 dans IN THE MOOD... par Sandra Mézière | Lire la suite...

”La nuit nous appartient” de James Gray

La nuit nous appartient. Voilà un titre très à-propos pour un film projeté en compétition officielle au dernier Festival de Cannes .  Cannes : là où les nuits semblent ne jamais vouloir finir, là où les nuits sont aussi belles et plus tonitruantes que les jours et là où les nuits  s’égarent, délicieusement ou douloureusement, dans une profusion de bruits assourdissants,...

Publié le 14/12/2007 dans IN THE MOOD... par Sandra Mézière | Lire la suite...

Page : 1