Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : walsh

Tags relatifs

Dernières notes

”Les jours de ton absence” de Rosie Walsh

En visite chez ses parents, Sarah rencontre Eddie. A presque 40 ans, c'est un véritable coup de foudre pour l'un comme pour l'autre. Ils passent une semaine ensemble à apprendre à se connaitre et à s'aimer. Mais vient le temps de se dire au revoir avec la promesse de se revoir bientôt. Mais quelques jours plus tard, Sarah n'a aucune nouvelle d'Eddie, malgré ses messages et ses appels. Le...

Publié le 27/06/2018 dans Les Petits... par Lizouzou | Lire la suite...

Sur vos écrans en 1958

EDITORIAL : Par Edouard S. Tout au long de cette année 1958, les signes d'un renouveau cinématographique que notre collaborateur Vincent J. avait déjà parfaitement repéré dans son éditorial de 1957 se sont accentués. Une soif de nouveauté se fait réellement sentir dans tous les domaines de la vie culturelle française. Elle a alimenté ces derniers mois quantité de débats et...

Publié le 11/09/2013 dans Zoom Arrière par Edouard S. | Lire la suite...

Sur vos écrans en 1950

EDITORIAL : Par Vincent J. 1950. La guerre froide se réchauffe un poil en Corée et en Indochine mais en Europe on tourne la page difficile de « l'après-guerre ». En France tout particulièrement, on s’engage dans les trente glorieuses avec 2CV et frigidaire en attendant mieux. Le français écoute Edith Piaf pleurer Marcel Cerdan, Yves Montand les feuilles mortes, ou Juliette Gréco...

Publié le 11/01/2013 dans Zoom Arrière par Edouard S. | Lire la suite...

Sur vos écrans en 1948

EDITORIAL : Par le Docteur Orlof L'année 1948 aura été placée sous l'égide de l'amour fou. Notre équipe s'est laissé séduire par la puissance baroque du Duel au soleil de King Vidor et n'oubliera pas de sitôt la passion tragique en Technicolor liant Jennifer Jones et Gregory Peck. Après avoir signé quelques chefs-d’œuvre du muet ( La grande parade , La foule ) et du parlant ( Le...

Publié le 11/11/2012 dans Zoom Arrière par Edouard S. | Lire la suite...

Barbe-Noire le pirate

Barbe-Noire le pirate , se tenant aussi loin des réussites du genre que de celles de Raoul Walsh, est encore moins bon que dans mon souvenir. Ce film manque terriblement de souffle et, réalisé sans grande inspiration, il possède l'étrange défaut pour une œuvre tendue vers le large de paraître fort étriqué et bavard. Etriqué surtout dans sa première demi-heure, durant laquelle...

Publié le 14/09/2012 dans Nightswimming par Edouard S. | Lire la suite...

Sur vos écrans en 1945

EDITORIAL : Par Edouard S. Alors que 1945 vient à peine de filer derrière nous et que les temps sont encore difficiles, nous comprenons qu'il puisse paraître indécent de s'intéresser aux plaisirs du cinématographe. Mais après ces interminables jours de douleurs, d'angoisses, de souffrances et de privations, la vie continue. Et si des artistes poursuivent leur travail de création,...

Publié le 06/09/2012 dans Zoom Arrière par Edouard S. | Lire la suite...

Retour de La Rochelle (11/12) : Raoul Walsh (4/4 : l'auto-remake)

Rétrospective Raoul Walsh au 40e Festival International du Film de La Rochelle , suite (et fin). **** La grande évasion Roy Earle (Bogart) sort de prison, retrouve ses anciens contacts, est embarqué dans un nouveau coup et fait connaissance avec ses partenaires. Raoul Walsh commence par construire sèchement, il épure et va direct au fait... avant de prendre un peu plus son temps....

Publié le 01/09/2012 dans Nightswimming par Edouard S. | Lire la suite...

Retour de La Rochelle (10/12) : Raoul Walsh (3/4 : les années 50)

Rétrospective Raoul Walsh au 40e Festival International du Film de La Rochelle , suite. **** La femme à abattre La femme à abattre est une production Warner entamée par Bretaigne Windust avant d'être reprise en main, pour cause de maladie, par Walsh, à la demande d'Humphrey Bogart, vedette du film. Le critique Edouard Waintrop, qui présentait ce cycle Walsh à La Rochelle, a...

Publié le 24/08/2012 dans Nightswimming par Edouard S. | Lire la suite...

Retour de La Rochelle (9/12) : Raoul Walsh (2/4 : le social)

Rétrospective Raoul Walsh au 40e Festival International du Film de La Rochelle , suite. **** Regénération On l'oublie trop souvent parce qu'on ne voit pas assez de films muets mais le "patron" cinématographique classique n'a pas mis des décennies à être inventé. Dès les années 10, tout, ou presque, est déjà en place. Ainsi en 1915, Regénération , premier long métrage...

Publié le 22/08/2012 dans Nightswimming par Edouard S. | Lire la suite...

Retour de La Rochelle (8/12) : Raoul Walsh (1/4 : les militaires)

Au 40e Festival International du Film de La Rochelle , la rétrospective phare était celle consacrée au cinéaste américain Raoul Walsh. Dix-neuf de ses titres étaient proposés au public. La pléthorique programmation du festival m'a aussitôt fait écarter ceux que je connaissais déjà au profit des autres, généralement moins réputés. A l'exception de La grande évasion (vous saurez bientôt...

Publié le 17/08/2012 dans Nightswimming par Edouard S. | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant