Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : w g sebald

Tags relatifs

Dernières notes

W. G. Sebald, « …Le paysage, depuis la pièce au plafond bleu… Austerlitz, extrait »

  « Le paysage, depuis la pièce au plafond bleu qu’Adela désignait toujours comme ma chambre, frisait en vérité le surnaturel. Mon regard dominait la cime des arbres, pour la plupart des cèdres et des pins parasols, tableau de vertes collines étagées depuis la route en contrebas de la maison jusqu’aux rives du fleuve ; je voyais de l’autre côté les plis sombres des...

Publié le 04/06/2020 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

W. G. Sebald, « Les Émigrants »

© : Eamonn McCabe   «  Quand au cimetière juif, le fonctionnaire me remit, après avoir quelque peu cherché dans un coffre ad hoc suspendu au mur, deux clés dûment étiquetées, en me donnant cette explication pour le moins étrange que pour parvenir au cimetière juif il fallait, à partir de l’hôtel de ville, marcher mille pas vers le sud, en ligne droite, jusqu’au bout de la...

Publié le 18/05/2016 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

W. G. Sebald, « Le promeneur solitaire »

  « Le premier texte que j’ai lu de Walser était son Kleist à Thoune , où il est question des souffrances endurées par un homme qui désespère de soi et de son métier, et du paysage environnant, d’une enivrante beauté. “Kleist est assis sur le mur d’un petit cimetière. Il fait un temps humide et lourd à la fois. Il ouvre son habit pour dégager sa poitrine. En contrebas, comme...

Publié le 18/05/2014 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Page : 1