Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : françois dominique

Tags relatifs

Dernières notes

Séverine Jouve, « Les chercheurs de lumière »

DR   « La bibliothèque représentait pour moi bien davantage qu’un simple outil de recherche. Et je pensai aux différentes façons de l’aborder et d’en vivre le rayonnement. Je ne parle pas de cette recherche distraite et furtive d’un livre qui, sans vraie exigence, n’est qu’un vain refus de l’ennui. Mais de l’attente instinctive, espérée comme un vœu qui, sans objet préconçu,...

Publié le 09/05/2018 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Louis Zukofsky, “A”

DR   « L’ordre muet du monde. La mort façonne Nos idées — on dirait un suc Infime et virtuel — l’abeille butine et fertilise. L’amitié n’est pas si douce. Mais après soixante ans de Lampes à incandescence Le verre coule toujours comme du miel Ou se pétrifie en forme de Sucres d’orge que les enfants adorent — Du véritable verre Pour ainsi dire,...

Publié le 24/07/2017 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

François Dominique, « Délicates sorcières »

FD, bibliothèque Mériadeck de Bordeaux, 2 décembre 2015. DR   « La Bibliothèque de Harvard, aux Etats-Unis, possède trois livres reliés de peau humaine. Le plus ancien date du dix-septième siècle ; il est intitulé Practicarum Quaestionum circa Legies Regias Hispaniae et fut relié avec la peau d’un homme écorché vif en 1632. L’auteur explique dans une préface que la...

Publié le 28/01/2017 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

François Dominique, « Tournoyer avec Roger Laporte »

Roger Laporte & François Dominique   « La lecture de Une vie, biographie est censée nous révéler (non au sens mystique, mais comme la révélation d’un négatif en photographie) qu’une certaine modalité d’ÉCRIRE permet d’accéder, non pas au monde du vivant en général, mais à la forme de vie générée par l’écriture. Pas même le Christ, qui n’a jamais écrit durant sa...

Publié le 17/11/2016 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

François Dominique, « Dans la chambre d’Iselle »

« Lucy m’observe avec un sourire moqueur : “Souviens-toi, au début, quand nous n’étions pas sûrs d’avoir un enfant… – Oui, nous disions que si nous parvenions à faire cet enfant, il valait mieux attendre la naissance pour trouver un nom. – Nous disions Il ou Elle, et moi j’aimais dire L’Enfant… – Et puis, nous avons dit : si c’est un garçon, il s’appellera Ilan ; Ilan est...

Publié le 22/02/2016 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

François Dominique, « À présent — Louis-René des Forêts »

« L’écriture silencieuse, et non tapageuse, dont sont tissés certains livres n’a de sens qu’en raison d’un fait dont aucune mémoire n’a le souvenir explicite : on nous a “appris à parler”, ce qui suppose la double épreuve d’entendre et de répondre, dont l’origine s’efface, ou plutôt nous devient inaudible. Mais la recherche de l’origine, dans ces livres-là, devient le ressort...

Publié le 31/07/2013 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

François Dominique, ”Solène”

« Si vous m’entendez, c’est que je serai morte depuis longtemps. » Nous l’entendons Solène, mais je ne la crois pas morte pour autant. Elle vit, près de Lyon, sur les hauteurs, dans une grande maison, entourée d’un parc — étang, arbres & potager, bêtes… —, avec ses trois frères & ses parents. Elle vit, elle est vivante dans un temps indéterminé qui est peut-être celui...

Publié le 13/10/2011 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Page : 1