Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : billeter

Tags relatifs

Dernières notes

P comme....PROFESSIONNALISATION

Défie toi du bœuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous côtés (Miguel de Cervantes)   Le cuisinier Ting dépeçait un beuf pour le prince Wen-houei. On entendait des « houa » quand il empoignait de la main l’animal, qu’il retenait sa masse de l’épaule et que, la jambe arqueboutée, du genou l’immobilisait un instant. On entendait des « houo »...

Publié le 23/02/2016 dans WILLEMS... par Jean-Pierre WILLEMS | Lire la suite...

Georg Christoph Lichtenberg

  «  Beaucoup de choses me font mal qui ne font qu’un peu de peine aux autres.   Nos ancêtres avaient de bonnes raisons de créer cet ordre-là et nous avons de bonnes raisons de l’abolir.   Il y a en effet beaucoup de gens qui lisent pour être dispensés de penser.   L’un conçoit l’idée, l’autre la porte sur les fonts baptismaux, le troisième lui...

Publié le 28/10/2014 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

La parole est à...

Inaugurons une nouvelle rubrique : La parole est à... qui évite de tenter de répéter ce que d'autres ont déjà beaucoup mieux formulé. Pour la première, ne lésinons pas et voyons avec Tchouang-Tseu, dans une traduction de Jean-François Billeter, pourquoi l'enseignant ne transmet pas mais peut éventuellement faire acquérir. Le duc Houan lisait dans la salle, le charron Pien taillait une roue...

Publié le 29/08/2013 dans WILLEMS... par Jean-Pierre WILLEMS | Lire la suite...

Le boeuf, le nageur et l'opéra

La deuxième anecdote rapportée par Jean-François Billeter concerne un cuisinier qui explique comment il appris à découper un boeuf : "Quand j'ai commencé à pratiquer mon métier, je voyais tout le boeuf devant moi. Trois ans plus tard, je n'en voyais que des parties. Aujourd'hui, je le trouve par l'esprit, sans plus le voir de mes yeux. Mes sens n'interviennent plus, mon esprit agit comme il...

Publié le 16/12/2010 dans WILLEMS... par Jean-Pierre WILLEMS | Lire la suite...

Pas de travail manuel, pas de transmission

Le début d'année verra s'ouvrir une négociation sur l'emploi des jeunes et les formations en alternance. Il sera question de professionnalisation, d'apprentissage, d'insertion, d'emploi et de quelques autres questions liées. Inévitablement, les confusions habituelles reparaîtront et l'on reparlera de revaloriser les métiers manuels, de formation pratique et théorique, de transmission aux plus...

Publié le 15/12/2010 dans WILLEMS... par Jean-Pierre WILLEMS | Lire la suite...

Page : 1