Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : antonio de la torre

Tags relatifs

Dernières notes

Une vie secrète (Jon Garaño, Aitor Arregi et José Mari Goenaga)

Les premières minutes du film, tournées de nuit et pour partie caméra à l’épaule, sont frénétiques. Nous sommes en août 1936 dans un village d’Andalousie et les événements ont tourné. Dans cette région d’Espagne tenue par la gauche, les troupes nationalistes de Franco pourchassent tous les individus suspects de sympathies républicaines. Higinio (Antonio de la Torre) doit fuir son village et...

Publié il y a 13 jours dans Ciné-club... par Cinéambulant | Lire la suite...

UNE VIE SECRÈTE

de Jon Garano, Aitor Arrgi, Jose Mari Groenaga ***(*) Avec : Antonio de la Torre, Belèn Cuesta, Vicente Vergara Espagne, 1936. Higinio, partisan républicain, voit sa vie menacée par l’arrivée des troupes franquistes. Avec l’aide de sa femme Rosa, il décide de se cacher dans leur propre maison. La crainte des représailles et l’amour qu’ils éprouvent l’un pour l’autre condamnent...

Publié le 04/11/2020 dans Sur la Route... par Pascale | Lire la suite...

El reino (Rodrigo Sorogoyen)

Ce qu’il y a de commun à beaucoup de films sur la corruption, c’est que plus ils avancent, plus l’étendue de celle-ci se dévoile et plus la quête du présumé héros devient une lutte pour sa propre survie. Au cinéma le « système » a toujours un temps d’avance sur les individus, qu’ils soient eux-mêmes bons ou méchants. Dans Point blank de John Boorman (1967), un tueur à gages...

Publié le 03/05/2019 dans Ciné-club... par Cinéambulant | Lire la suite...

EL REINO

de Rodrigo Sorogoyen **** avec  Antonio de la Torre, Mónica López, José Maria Pou, Nacho Fresneda, Ana Wagener, Bárbara Lennie, Luis Zahera Synopsis : Manuel López-Vidal est un homme politique influent dans sa région. Alors qu’il doit entrer à la direction nationale de son parti, il se retrouve impliqué dans une affaire de corruption qui menace un de ses amis...

Publié le 17/04/2019 dans Sur la Route... par Pascale | Lire la suite...

EL REINO

de Rodrigo Sorogoyen **** Festival International du Film Policier de Beaune 2019   Prix de la critique Compétition Officielle - Espagne avec  Antonio de la Torre, Mónica López, José Maria Pou, Nacho Fresneda, Ana Wagener, Bárbara Lennie, Luis Zahera Synopsis : Manuel López-Vidal est un homme politique influent dans sa région. Alors qu’il doit...

Publié le 06/04/2019 dans Sur la Route... par Pascale | Lire la suite...

QUE DIOS NOS PERDONE

de Rodrigo Sorogoyen ***(*) Avec Antonio de la Torre, Roberto Alamo, Ciro Miro Synopsis : À Madrid, durant l’été 2011. La crise économique ébranle la société et provoque la naissance du mouvement social 15-M, celui des Indignés. De surcroît, des milliers de pèlerins débarquent dans la capitale espagnole pour y accueillir le Pape. C’est dans ce contexte que les policiers...

Publié le 10/08/2017 dans Sur la Route... par Pascale | Lire la suite...

LA COLÈRE D’UN HOMME PATIENT

de Raùl Arévalo ** Avec : Antonio de la Torre (José), Luis Callejo (Curro), Ruth Díaz (Ana), Raúl Jiménez (Juanjo), Manolo Solo (Triana), Font García (Julio), Pilar Gómez (Pili), Alicia Rubio (Carmen) Synopsis : Un homme attend huit ans pour se venger d’un crime que tout le monde a oublié. Plutôt mal engagé, le premier quart d'heure du film est pratiquement...

Publié le 25/04/2017 dans Sur la Route... par Pascale | Lire la suite...

Azul

Malgré des études avancées, Jorge est concierge dans l'immeuble où il habite. Il doit également s'occuper de son père qui est très malade. Son meilleur ami, Israël, un branleur de première, passe son temps sur le toit de l'immeuble à espionner les voisins et découvre que son père est homo. Natalia, qu'il aime depuis leur tendre enfance est retournée vivre dans le même immeuble. Et enfin, son...

Publié le 24/03/2007 dans eklektik par centrifuge | Lire la suite...

Page : 1