Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : cheng wing fun

Tags relatifs

Dernières notes

Yang Wan Li, « Dans la chaleur de midi, je monte au Kiosque de la Récolte abondante »

Shen Zhou, 1427-1509. Musée du Palais, Pékin   « dans la maison basse, la canicule, impossible de rester dans le haut kiosque, d’air frais il n’y a pour ainsi dire pas si le petit vent n’est pas entièrement avalé par les cigales, un peu de fraicheur arrivera peut-être jusqu’au vieillard »   Yang Wan Li – 1127-1206 Le son de la pluie Poèmes...

Publié il y a 14 jours dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Lu Yu, « Sous la lune buvant légèrement »

Haruki Nanmei , Portait de Lu Yu , XIX e   « hier tout autour de l’auvent, la pluie face à la lampe solitaire je me grattais la tête cette nuit, le clair de lune plein la cour, je chante longuement adossé au saule dépouillé les changements du monde sont immenses, infinis de la réussite à l’échec un revers de la main dans la vie d’un humain la chose la plus...

Publié le 02/07/2018 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Tao Yuan-ming, « Étudiant le Classique des montagnes et des mers »

Tani Bunch ō , Tao Yuanming assis sous un saule . Japon, 1812   « c’est le début de l’été, herbes et arbres sont luxuriants les arbres feuillus entourant la maison déploient leur ombrage les oiseaux se réjouissent d’y trouver refuge j’aime moi aussi ma chaumière comme j’ai déjà labouré et même semé, j’ai du temps pour lire mes livres mon allée à l’écart...

Publié le 01/07/2018 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Yang Wan Li, « Pour remercier Wu Te hua, commissaire du thé de Chian chow, qui m’a envoyé une...

Ma Yuan (actif 1190-1225), Promenade sur un sentier de montagne au printemps (détail), peinture, encre et couleurs sur soie. Musée du Palais, Taipei   « L’or jaune, le jade blanc, des perles claires comme la lune, des chansons limpides, des danses merveilleuses, une jeune beauté à renverser une ville, les autres ont tout cela, moi seul n’ai rien. Comme Hsiang yu** je n’ai...

Publié le 24/06/2018 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Yang Wan Li, « Dans la Barque sous la neige, fatigué je m’endors »

  « J’ai construit un petit studio, de la forme d’une barque, aussi l’ai-je appelé la Barque du pêcheur sous la neige. Aujourd’hui j’y étudie, fatigué m’endors. Brusquement le vent entre dans la pièce, remue dans le vase les fleurs de prunier si parfumées. Réveillé en sursaut, je compose ce poème.   une petite chambre, la fenêtre claire, la porte à moitié fermée...

Publié le 19/06/2018 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Wen Cheng ming, « Fin de l’année, une éclaircie après la neige…»

Wen Zhengming, Garden of Pleasure in Solitude (獨樂園圖), National Palace Museum, Taipei   «   fin de l’année, une éclaircie après la neige, de mon ermitage en montagne je promène mon regard   assiégé par le froid, je ne franchis pas la porte je brûle de l’encens, enchanté de cette oisive quiétude le soleil de l’aube éclaire bols et tasses la...

Publié le 30/08/2017 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Li Po, « Buvant seul sous la lune »

Li Po, portrait imaginaire par Liang Ka , XIIIe siècle   Deux traductions d'un même poème   « un pichet de vin au milieu des fleurs, je bois seul, sans compagnon levant ma coupe je convie la lune claire avec mon ombre nous voilà trois la lune hélas ! ne sait pas boire, et mon ombre ne fait que me suivre compagnes d’un moment, lune et ombre,...

Publié le 13/02/2016 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Lu Yu, « Le vieil homme qui n’en fait qu’à sa guise »

«  Me lamentant de manquer de vin (74 ans)   nul besoin d’endiguer le Fleuve Jaune, nul besoin de déterrer les tripodes de la dynastie Chou je souhaite seulement qu’à la maison le vin coule à fl ot, jour et nuit ivre à ne pas m’en réveiller nul besoin d’une coiffe grande comme une corbeille à vanner les céréales, je souhaite seulement que mon corps soit...

Publié le 09/01/2016 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Lu Yu, “Le vieil homme qui n’en fait qu’à sa guise”

  étudiant les livres   à l’écart je me suis réfugié, au bord des fleuves et des lacs, séjournant sagement au milieu du vent et de la pluie le papier neuf à la fenêtre est extrêmement blanc dans le poêle chaud le feu rouge vif rougeoie marque-pages et étuis de livres je viens à l’instant d’arranger la prononciation et la forme des caractères j’étudie en...

Publié le 06/10/2014 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Page : 1