Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : alice zeniter

Tags relatifs

Dernières notes

Je suis une fille sans histoire

" Parce qu'on se raconte tous des histoires, tout le temps. Et on en écoute, lit ou reçoit en permanence aussi. En réalité, nous sommes pétris de mises en récit que nous ne détectons même plus. Nous avançons sur des lignes de textes là où nous croyons voir du réel, là où nous pensons que nous avons les deux pieds bien plantés dans les faits..." Alice Zeniter a eu envie de nous...

Publié le 04/03/2021 dans cathulu par cathulu | Lire la suite...

Alice Zeniter et les trois âges de la vie

Fresque familiale, roman somptueux qui se lit d’une traite et autopsie contemporaine sur le thème du déracinement, L’Art de perdre d’Alice Zeniter (éd. Flammarion) est à placer parmi les très grands livres français de ces dernières années, un livre qui pourrait d’ailleurs sous peu devenir un classique. Classique est du reste l’agencement de L’Art de perdre, un agencement qui arrive...

Publié le 11/08/2018 dans Bla Bla Blog par Bruno Chiron | Lire la suite...

Bienvenue ! 34 auteurs pour les réfugiés

Publié le 04/12/2015 dans cathulu par cathulu | Lire la suite...

Bienvenue ! 34 auteurs pour les réfugiés...en poche

"Rejetés, menacés, tués là-bas. Invisibles, exploités, diminués ici."(Abdellah Taïa) Qu'ils aient connu ou non l'exil,  qu'ils soient dessinateurs, romanciers, comédiens ou dramaturge, tous ont répondu présents quand "Les Éditions Points ont décidé de prendre leur part de responsabilité, à la mesure de la violence des mots entendus et des images vues." Textes courts ou...

Publié le 04/12/2015 dans cathulu par cathulu | Lire la suite...

JUSTE AVANT L'OUBLI (Alice Zeniter/ Flammarion)

Ile de Mirhalay au large de l'écosse. C'est sur cette île que vécut Galwin Donnell, maître incontesté du polar, qui a disparu mystérieusement. Cette île n'abrite aucun habitant à part un vieux gardien taciturne et une poignée de spécialistes et universitaires qui débarquent tous les trois ans lors du colloque organisé autour de l'oeuvre de l'auteur. Cet été-là, c'est Emilie qui est chargée...

Publié le 02/09/2015 dans Librairie... par MLire | Lire la suite...

Page : 1