Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : saiichi

Tags relatifs

Dernières notes

l'avenue du purgatoire

J'ai déjà écrit cette histoire , parce qu'elle me saute aux yeux chaque fois que je m'y retrouve. C'est un peu la version réelle - et pas comique du tout - de la blague sur la différence entre le tourisme et l'immigration. Il est donc une rue à Paris, en plein centre, qui aurait du s'appeler l'avenue du purgatoire . A gauche, tourné vers le sud : la Cathédrale Notre-Dame de Paris, aux...

Publié le 05/01/2010 dans entre deux eaux par entre2eaux | Lire la suite...

confondre être et avoir

C'est à trop confondre être et avoir , que les tempêtes naissent dans les huis clos et déclenchent les folies dévastatrices. Copenhague en est une sorte d'illustration à l'échelle de la planète. Vous avez tout eu, nous avons le droit de tout avoir à notre tour, l'avenir, on en parlera plus tard . Quand on n'a que la croissance à offrir en progrès, qui sommes nous pour dénier à ceux...

Publié le 21/12/2009 dans entre deux eaux par entre2eaux | Lire la suite...

les hommes à l'histoire niée

C'est à toi que j'écris. A toi seulement. Sans savoir si tu liras ces lignes, en sachant que tu ne les liras pas. Ce blog a quitté depuis longtemps ton univers alors que tu en restes le coeur et les reins. Et s'il t'arrive d'y passer, je suppose que ce n'est ni par nostalgie, ni par curiosité. Ni par simple amitié, ni sur un reste d'amour. Car alors tu m'en parlerais. Si tu t'y...

Publié le 22/05/2009 dans entre deux eaux par entre2eaux | Lire la suite...

week-end aux archets infinis

Il pleut - Ah ! non, il pleuvait, tiens. Il n'y a plus de sorbet à la mangue au congélateur. Les week-ends ont coutume d'être courts, toujours trop courts. Les miens sont longs comme des jours sans pain. Cette après-midi-là j'aurais voulu moi être son violoncelle et aujourd'hui encore éprouver ses doigts tendres sur ma hampe sentir le contact de son archet sur mes organes...

Publié le 19/04/2009 dans entre deux eaux par entre2eaux | Lire la suite...

me chercher, te trouver, demeurer perdu

Fêter le nouvel an à Budapest. Malgré quatre années de vie dans cette ville, ça ne m'étais arrivé qu'une fois. J'y avais rencontré l'homme avec qui je vis depuis onze ans. Chaque visite à Budapest est l'occasion d'un retour sur moi. Plus encore cette fois parce que j'avais quelques tessons de ma vie à rassembler. Je suis donc retourné vers des lieux connus, aimés, adorés, ceux d'un...

Publié le 02/01/2009 dans entre deux eaux par entre2eaux | Lire la suite...

pélerinage en eaux tièdes

L'eau oscille entre jade et turquoise. Au dessus du grand carré bleu strié de lignes bariolées, d'épaisses volutes s'élèvent, denses, lourdes. Tu n'y vois pas à cinq mètres. Tu plonges la tête, regardes vers l'avant et, dans la profondeur tiède, tu distingues mieux les silhouettes éparses en extension. Les sons aussi te sont feutrés. Ton bras s'étire dans le froid pour retrouver loin...

Publié le 30/12/2008 dans entre deux eaux par entre2eaux | Lire la suite...

avancer prudemment sur les sentiers de l'amitié amoureuse

Je continue avec Saiichi mon voyage sur les terres inconnues de l'amitié amoureuse. Hier soir, il avait pris l'initiative de me proposer une sortie à l'Opéra Bastille. C'était pour un concert symphonique. L'Orchestre de l'Opéra national de Paris était dirigé par Georges Prêtre, vieux maestro de 84 ans, habité par les partitions qu'il dirige. Le programme comportait Brahms, la...

Publié le 25/11/2008 dans entre deux eaux par entre2eaux | Lire la suite...

Hikikomori / ひきこもり

Leur porte est fermée. Ils sont reclus. Ils ne veulent plus voir personne, le monde extérieur leur est hostile. Ils restent ainsi des mois, des années coupés du monde. L'approvisionnement en pizza et en papier Q est leur seul point de contact. S'alimenter et déféquer : voilà ce qui les raccorde encore au monde. On dit qu'au Japon, ils sont des millions à vivre ainsi dans l'isolement...

Publié le 13/11/2008 dans entre deux eaux par entre2eaux | Lire la suite...

le temps du retour

Cinq mois se sont écoulés, et il est revenu. Qu'en dire ? Je l'ai retrouvé là, au salon où nous nous caressions dans le secret d'Igor, sur ce vaste divan aux chaudes couleurs d'ocre d'où sa main candide, dissimulée sous une couverture, s'emparait jadis des parcelles de mes membres qu'à dessein j'approchais. Il a passé la nuit dans ce lit où j'allais au petit matin silencieusement le...

Publié le 12/11/2008 dans entre deux eaux par entre2eaux | Lire la suite...

dans l'ignorance des peaux

Du tréfonds de sa nuit, un sourire jaillit, et il me dit " c'est grâce à toi ". J'y lis sa tendresse. Une tendresse retenue pour ne pas nous fragiliser, mais non tue et c'est déjà immense. Nous sommes donc amis désormais. Il a en lui toujours beaucoup de détresse et d'inquiétude. Le dos, le chômage, les échéances préfectorales, les insomnies... son monde est fait d'angoisses. Je le...

Publié le 30/10/2008 dans entre deux eaux par entre2eaux | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 6 Suivant