Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : poèmes du bois de chauffage

Tags relatifs

Dernières notes

À propos de mon petit dernier :

Une pub bien sympathique postée sur Facebook par Yves Raphaël : Éditions Germes de barbarie , 218 pages, 11,50 €     // =4){Xt_s=screen;Xt_i+='&r='+Xt_s.width+'x'+Xt_s.height+'x'+Xt_s.pixelDepth+'x'+Xt_s.colorDepth;}document.write(Xt_i+'&ref='+Xt_r.replace(/[ "]/g, '').replace(/&/g, '$')+'" title="Internet Audience">');// ]]> Mesure d'audience ROI statistique...

Publié il y a 5 jours dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Poèmes du bois de chauffage : présentation de l'éditeur

Dans la même veine que Jim Harrison ou plus près de nous de James Sacré, Christian Cottet-Emard a écrit au jour le jour une sorte de journal poétique au ras des mots. Pas d'effets de manche, pas de fioritures, juste l'essentiel saisi dans l'urgence. Si le poète mène une vie quotidienne percluse de routines et de mauvaises habitudes il l'assume pleinement et la sublime : "Le matin tu...

Publié il y a 15 jours dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Parution

La sortie officielle de mon petit dernier correspondra à la date d'un excellent salon du livre, les Journées des écritures de Cluny  les 15 et 16 septembre prochains. J'aurai le plaisir d'y présenter cet ouvrage le samedi. 218 pages. 11,50 €     //...

Publié il y a 21 jours dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Jour de bilan

Terne et lourd comme cet empilement de bûches je ressemble à mon tas de bois quand je fais le bilan Certaines donneront de bonnes flammes vives et réconfortantes d'autres déjà grises à raviver sans cesse charbonneront sans éclairer et sans chauffer Avant était pourtant un arbre qui plongeait dans le ciel et s'étendait dans l'air comme un nageur dans l'océan  ...

Publié le 30/05/2018 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Quinzième poème du bois de chauffage

  Le pire l’hiver pendant que le bois craque parce qu’il travaille ne pas entendre rêver les oiseaux la nuit dans les arbres et presque s’entendre rêver soi-même   Photo : derrière ma maison © Éditions Orage-Lagune-Express, 2018   //...

Publié le 14/03/2018 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Septième poème du bois de chauffage

En mauvaise lune J’ai pensé que mon bois avait été coupé en mauvaise lune   En y songeant dans la voiture j’étais mal luné   J’ai aboyé contre un bénévole fluorescent qui bloquait la circulation à cause d’une course cycliste vous n’aviez qu’à partir plus tôt m’a-t-il répondu en m’expliquant par où je devais passer pour faire un détour de vingt kilomètres...

Publié le 08/03/2018 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Sixième poème du bois de chauffage

Dans les grandes lignes de la vie j’ai mieux réussi à ne pas faire ce que je ne voulais pas qu’à faire ce que je voulais   Oh bien sûr il me faut ranger le bois et parfois le scier mais cela n’entre pas dans les grandes lignes on ne peut pas échapper à tout   Un après-midi de tronçonneuse peut-il être recyclé dans un poème ? Je connais des romanciers américains qui en...

Publié le 27/02/2018 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Seizième poème du bois de chauffage

Aujourd’hui mon regard ne peut s’élever de la terre quitter le ras des pâquerettes mais je ne vois pas de pâquerettes juste un crocus au milieu d’une vieille plaque de neige   J’ai lu que les crocus et les perce-neige avaient un petit système de chauffage qui leur permettait de faire fondre la neige autour d’eux afin de pouvoir pousser comme il faut   Quand je pense à...

Publié le 26/02/2018 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Poèmes du bois de chauffage / Ce qui n'existe pas

En bâchant mes piles de bûches j’ai constaté avec satisfaction qu’elles prenaient bien le vent qui venait de naître au loin dans la forêt odorante et qui venait brasser dans les frênes Les bâches ne risquent pas de s’envoler grâce aux pierres énormes que je leur ai jeté dessus en vociférant des bordées d’injures contre moi-même qui gaspille mon énergie et contre la vie qui fait pareil...

Publié le 29/03/2017 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Poèmes du bois de chauffage / L’éclaircie nocturne

Après la pluie du jour le ciel est en désordre dans la nuit Pauvres troupeaux transis qui soufflent qui soupirent dans l’herbe noire des prés mouillés Moi je suis sous l’averse de mes vœux pieux et matérialistes provoquée par chaque étoile filante en l’éclaircie nocturne C’est encore de la vie ces feuilles sèches dans les haies où dorment jeunes et vieux merles Une drôle de vie...

Publié le 16/03/2017 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant