Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : jean-pierre mocky

Tags relatifs

Dernières notes

Le compagnon de la marguerite

J'ai toujours aimé le cinéma de Jean-Pierre Mocky et pourtant je ne le connais pas si bien que ça. Cela pourra sembler curieux au vu de sa filmographie, mais il est pour moi associé à l'enfance, époque où j'ai découvert Un drôle de paroissien (1963) et La Grande lessive (1968), deux de ses films avec Bourvil qui passaient souvent à la télévision (ce qui est piquant quand on connaît le...

Publié il y a 13 jours dans Inisfree par Vincent JOURDAN | Lire la suite...

La carte postale du jour...

"No one here gets out alive" - Jim Morrison, An American Prayer Je me souviens d'avoir été très sensible au fait que Ian McCulloch, le chanteur charismatique d' Echo & The Bunnymen , a toujours été grand fan de Jim Morrison - comme l'était un autre Ian (Curtis) avant lui d'ailleurs -, appréciant peut-être, comme le poète américain, des auteurs comme...

Publié le 06/12/2015 dans Manoeuvres... par la bouche plein de terre | Lire la suite...

Un double Mocky pour l'été - 2

Un drôle de paroissien Jean-Pierre Mocky. Bourvil. Bourvil et son visage illuminé par la Grâce, en prières aux pieds de la statue de la vierge. « Sans la prière des humbles, que deviendrait le monde ? ». Bourvil qui marche comme en apesanteur revenant chez lui après avoir reçu le signe du ciel. Bourvil et ce geste de danseur pour arracher la boite aux lettres qui va lui servir à...

Publié le 28/07/2009 dans Inisfree par Vincent JOURDAN | Lire la suite...

Un double Mocky pour l'été - 1

Snobs ! ... ne pas oublier le point d'exclamation, est le troisième film de Jean-Pierre Mocky qui débuta dans le cinéma en tant qu'acteur, notamment pour Georges Franju. Ici, il rode une formule sans trouver pleinement ses marques. Il est intéressant de le découvrir dans la collection Deux films des Cahiers du Cinéma aux côtés de Un drôle de paroissien (1963) pour mesurer l'évolution...

Publié le 26/07/2009 dans Inisfree par Vincent JOURDAN | Lire la suite...

Les Compagnons de la Marguerite à Berlin

Imaginons un peu la situation suivante : en l'année 2001, un couple bien dans l'air du temps, M. Kévin N., 26 ans, de nationalité française, convole en justes noces avec Fraülein Gundrund W., 28 ans, de nationalité allemande, tendance Schleswig-Holstein. De cette union, dûment constatée par l'état civil de la République Une et Indivisible française, et transmise avec soins au Civilstand...

Publié le 06/06/2009 dans Le Bœuf qui... par boeufquipleure | Lire la suite...

Joli mai : les affiches partie 2

De haut en bas : La grande lessive de Jean Pierre Mocky (source Allociné ) ;   Planet of the apes ( La planète des singes ) de Franklin J. Schaffner (source Carteles ) ; Il buono, il brutto, il cattivo ( Le bon, la brute et le truand ) de Sergio Léone (source Allociné) ; et Barbarella...

Publié le 22/05/2008 dans Inisfree par Vincent JOURDAN | Lire la suite...

Joli mai : Comédies subversives

Mai 68, cela me semble d'abord l'expression irrésistible d'un état d'esprit lentement mûrit au long des années précédentes. L'évolution de la culture, de la musique et du cinéma en particulier, y a pris sa part. Une des choses qui me frappe avec les yeux de 2008, c'est que l'on retrouve cet esprit, esprit frappeur s'il en est, dans plusieurs comédies françaises populaires. Des films avec...

Publié le 20/05/2008 dans Inisfree par Vincent JOURDAN | Lire la suite...

Page : 1