Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : etty hillesum

Tags relatifs

Dernières notes

La banalité du bien ou la possibilité d’un altruisme radical

  Article initialement publié sur Le Comptoir   Est-ce une décision initiale qui fait pencher l’individu du côté du bourreau ou du héros ? Rares sont les résolutions franches et réfléchies marquant une rupture radicale avec les conduites passées. Les actions humaines obéissent à une espèce de logique ou de continuum qui s’intègre dans la structure de la personnalité...

Publié le 06/08/2018 dans Ma Pause Café par MaPausecafé | Lire la suite...

Etty Hillesum. Retour sur une oeuvre magnifique...

Retour sur une oeuvre magnifique (à lire et relire infiniment), d’une femme fascinante, à la voix, l’écriture, lumineuse (sa voix non séparable de sa voie, sublime, vécue et écrite...).  Née en 1914, Esther (Etty) Hillesum meurt à Auschwitz le 30 novembre 1943. Je viens de découvrir par hasard une note de blog (de juin 2015, lien ci-dessous, avec d’autres) qui m’a fait ressortir encore...

Publié le 17/12/2017 dans Trames nomades par MCSJuan | Lire la suite...

Philip Mechanicus, ami d’Etty Hillesum

   Cadavres en sursis   Philip Mechanicus, Cadavres en sursis. Journal du camp de Westerbork , trad. du néerlandais Daniel Cunin, Paris, Notes de Nuit , avril 2016       À l’occasion de la parution en français du témoignage le mieux documenté et certainement le plus stupéfiant sur le camp de Westerbork, nous reproduisons ci-dessous...

Publié le 19/03/2016 dans flandres-hol... par daniel cunin | Lire la suite...

Certains êtres reçoivent des grâces qui, à vue d’homme, peuvent nous paraître scandaleuses

À propos de la vidéographie  «  Enciellement Édith Etty  » Par Sandrine Treuillard               Certains êtres reçoivent des grâces qui, à vue d’homme, peuvent nous paraître scandaleuses. Comme percevoir, sentir la présence divine à travers la vermine. Voir Dieu dans un corps décharné, un visage gris et des yeux...

Publié le 05/12/2014 dans La Vaillante par La Vaillante | Lire la suite...

Le plus jeune frère d’Etty Hillesum

    NUNC n° 34 dossier Etty Hillesum         Fondée en 2002, la revue Nunc  consacre, sous la direction de Marie-Hélène du Parc Locmaria, le dossier de sa dernière livraison à la Néerlandaise Etty Hillesum , née voici un siècle et dont les écrits connaissent un vif succès dans le monde francophone....

Publié le 13/10/2014 dans flandres-hol... par daniel cunin | Lire la suite...

La seule chose qui compte

(suite) 32. (...) Enfin, face à l'apparente trahison de Dieu, je voudrais partager avec vous cette idée que j'ai trouvée dans le journal saisissant de Etty Hillesum (Une vie bouleversée...) à savoir que c'est nous qui pouvons aider Dieu 33. plutôt que Dieu nous aide. Cette jeune juive hollandaise, qui s'était portée volontaire dans un camp de transit afin de partager le sort...

Publié le 29/10/2010 dans Traversées... par O.B | Lire la suite...

8 juillet : pardonner, meme a ses bourreaux

Pour le dire crûment, ce qui va peut-être faire mal à mon stylo : si un SS me piétinait à mort, je jetterais un dernier regard sur son visage, et je me demanderais avec stupéfaction et un sursaut d'humanité : « Mon Dieu, qu'est-ce que tu as pu vivre de terrible, mon garçon, pour faire une chose pareille ? » Etty Hillesum, le 14 mars 1941, citée par P....

Publié le 08/07/2007 dans Dominique Le... par gonfalonniere | Lire la suite...

Page : 1