Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : amours mortes

Tags relatifs

Dernières notes

exit

Je me suis assis las du spectacle du monde à ronger ma faconde avec mes dents gâtées à recompter mes pieds durant quelques secondes et le poids d'un ciel creux sur mon cou fatigué Passe... Passe ! Ombre sale et bien mal assortie à l'or de ce parvis au magistral déclin Si jai tendu la main, c'est vers cette souris qui n'attend que la nuit pour me donner le sein Que sais-je ? Dois-je encor...

Publié il y a 5 jours dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Udaipur blue line

Une ? Laquelle... La plus opportune ? La plus Celle ? Udaipur blue line   Une ? Laquelle... La plus opportune ? La plus Celle ?   Je te vois dormir, ventre plein Souffle serein, ronronnant presque L'haleine chargée de mauresque Des secrets mouvant ton cil peint   Une laitue ? Ta lèvre ouverte... L'ai-je peut-être assez connue ?   Nous nous éveillons au...

Publié le 12/04/2015 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

cloué

Cette nuit, c'est fait, tout me quitte  un autre monde est apparu  où tu ne me reconnais plus  où désormais rien ne m'invite La lune ovale est vert olive  quelque brosse a figé le vent  sur une toile de Vincent  que d'un œil troublé je salive Orage, apporte-moi le rire  indompté de chevaux mongols  il se pourrait que je sois fol  au point d'y...

Publié le 31/12/2010 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

mauvais sang

Voici ton heure, mauvais sang l'heure de pointe au cheveu blanc témoin de nos fronts déclinants où s'agglutinent écot versé à la tontine l'hypothèque et la mise en gage des ruines laissées sans partage en servitudes où palissent les sourdes inquiétudes que nos mains ceignent en n'osant tirer trop fort sur le peigne C'est le moment des vilainies crachées de sous les vieux tapis...

Publié le 30/05/2010 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

par-dessus l'épaule, droite...

par-dessus l'épaule, droite une fierté mongole affront dans le vent qui s'affole de la laisser proprement coite et ferme... dans son rôle regarde à l'intérieur le lent, méticuleux et âcre massacre du bonheur le marbre m'est plus chaleureux que le blanc de ces yeux et la neige moins froide que ce port à la pose roide ceinte beauté des saintetés qui fondent la ronde d’un...

Publié le 21/12/2009 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

ta mise

J'ai cru te voir dans l'entonnoir par où passait mon souvenir Tu n'étais meilleure ni pire mais tu passais quand même - enrobée de "je t'aime" et perdue pour les réjouissances, parmi les pensées en partances à travers le tamis au filtre de l'oubli Que resta-t-il de toi dans cet agglomérat tassé contre la grille ? Quelque rêve de fille ? De ta chair parfumée un zeste capiteux...

Publié le 21/12/2009 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

chaud effroi

N'ayant pas autre chose à faire - ayant déjà tué le temps, je te regarde l'aire belle carne dont se répand toute la haute atmosphère et je claque des dents C'est que tu es froide au-dehors tellement plus au demeurant que tu ne l'es vraiment dedans - et ce, par quel mystère encore ? Ah, c'est vrai, tu me l'avais dit - comme ça, j'étais prévenu, mais à l'instant m'est apparu tout...

Publié le 01/09/2009 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

l'aorte, merde !

à petits pas les yeux me sortent et je promène là, cohorte le front plat tout contre la porte mes amours mortes tiniak ©2009 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK  

Publié le 10/06/2009 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Page : 1