Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Club VIB Club VIB Club VIB Club VIB Club VIB

Club Littérature

Ces férus de belles-lettres feront de vous des lecteurs intéressés et curieux.

Les blogueurs littéraires partagent le fruit de leurs diverses lectures et leur passion pour la littérature, la poésie et le théâtre. Au fil de leurs blogs, vous apprécierez leurs descriptions, leurs critiques sur les ouvrages qu’ils ont appréciés, leurs réflexions sur le monde des Lettres. Ils vous donneront l’envie d’explorer de nouveaux horizons littéraires.

Club Littérature

Tag : falstaff

Déconfiture de la quarantaine, par NAOMI HAL

Je ne vais pas passer par quatre chemins, Pierre. Tu sais que je t’aime, t’admire et te trouve beau même si tu es obèse, hypocondriaque et parfois puéril. J’aime tes travers, tes ratures, tes hontes que tu racontes sans tabou, j’aime les descriptions faites sur ce blog de ces orgies de bouffe que tu ingurgites sans scrupule, ces quantités astronomiques que tu avales pour tenter de combler tes...

Publié il y a 9 jours dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

TOUT EST BIEN QUI FINIT BIEN ou Coupables et non coupables

  J’ai déjà dit ici tout le bien que je pensais de l’édition française, si longtemps attendue, en VOSTF, de l’intégrale Shakespeare produite par la BBC au début des années 80,  chef-d’œuvre télévisuel de tous les temps, événement DVD le plus important depuis l'invention du DVD, sept coffrets indispensables que devrait avoir chez lui tout honnête homme, et notamment en cette...

Publié le 10/06/2016 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

VII - ”L'onore ! Ladri !”

(Air de Falstaff, dans Verdi, par Gabriel Bacquier)     11 - L'angoisse et le péché originel. L'angoisse de Kierkegaard est double : angoisse devant la liberté qui est notre dignité autant que notre perte (malédiction divine), mais aussi angoisse devant l'éthico-religieux qui nous torture tant qu'il peut (malédiction humaine). « L'éthique , écrit Chestov, peut estropier...

Publié le 11/03/2016 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

Falstaff, fées et fouets

Je ne suis pas verdien, je suis wagnérien, mais je donnerais tout Wagner pour Falstaff. Le dernier opéra de Verdi, véritable provocation esthétique à l'égard de ses propres fans - comment ? Pas d'air remarquable ? Pas de grand moment tragique ? Que de la bouffonnerie qui va à cent à l'heure ? "Dans ce panier ridicule où Falstaff s’enveloppa, / Je ne reconnais plus l’auteur de La...

Publié le 28/06/2008 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

Une nuit sur le mont chauve

« Je ne te connais pas vieil homme. Mets-toi à tes prières ! Que les cheveux blancs vont mal à un fou et à un bouffon ! J’ai longtemps vu en rêve un homme de cette espèce, aussi gonflé d’orgie, aussi vieux et aussi profane. Mais étant éveillé, je méprise mon rêve. Tâche désormais d’avoir moins de ventre et plus de vertu ; renonce à la gourmandise ; sache que la tombe s’ouvre pour toi trois...

Publié le 06/04/2005 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

Page : 1