Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : wallonie vampire

Dernières notes

Play blessures

L'humour, c'est comme le tétanos, il faut une blessure pour l'attraper. Christian Combaz

Publié il y a 9 heures dans Wallonie... par Zed | Lire la suite...

Devant moi seule la terre obscure

Si l'optique médiévale étudie avec beaucoup d'intérêt le problème de la projection des ombres, l'art de la même époque l'ignore presque totalement. C'est le statut ontologique de l'image qui en reste responsable. Celle-ci est, en principe, une entité exempte de corporalité. Cette conception dure grosso modo jusqu'à Giotto, mais ce sera seulement avec la découverte de la perspect...

Publié il y a 4 jours dans Wallonie... par Zed | Lire la suite...

Polype à tentacules

  La célèbre silhouette qui s'apprête à emprunter l'escalier est-elle le vampire lui-même ou bien son ombre ? Les déformations auxquels ses bras et ses mains ont été soumis laisseraient penser que la deuxième solution est la meilleure. Mais Murnau et le spectateur savent que, selon une ancienne tradition, les vampires n'ont pas d'ombre. Ainsi, une seule solution reste possible :...

Publié il y a 5 jours dans Wallonie... par Zed | Lire la suite...

Généalogie des ténèbres

  La poésie latine choisit délibérément le mot umbra pour évoquer l'état de l'être humain après sa mort et abolit ainsi toute différence lexicale entre l'ombre portée, le mort revenant à une ombre de vie, et une série de phénomènes liés à l'absence de lumière. Cette extension de l'usage du mot umbra a une importance décisive en ce qui concerne la représentation de l'âme après...

Publié il y a 11 jours dans Wallonie... par Zed | Lire la suite...

Cimmérie profonde

  Il ne fait pas de doute que la survie de l'ombre est un des nombreux moyens par lesquels les Egyptiens se défendaient contre l'idée que la mort met un point final à toute existence. La survie de l'ombre souligne plus précisément que ne le font le Ka —  symbole des forces vitales partagées par les hommes et les dieux —, ou le Baï —  sorte d'ange protecteur en...

Publié il y a 11 jours dans Wallonie... par Zed | Lire la suite...

Natolie profonde

  Le pays de Natolie, royaume crépusculaire des strigoïs, est le monde où la vie et la mort se confondent. La malédiction a une valeur absolue qui dépasse celui qui l'a prononcée, celui qui l'a subie et, devant elle, les services chrétiens sont impuissants. Le mort, une fois sorti de sa tombe en tant que strigoï, a un pouvoir absolu sur les objets inanimés auxquels il peut donner...

Publié il y a 13 jours dans Wallonie... par Zed | Lire la suite...

Sommeil de mort

  Les choses se déroulent ainsi : le strigoï s'endort d'un sommeil lourd comme la mort et, pendant ce temps, son âme quitte son corps. C'est un procédé magique dangereux car le fil reliant l'âme au corps est ténu et peut se briser à chaque instant. De plus, l'âme ne peut revenir qu'à l'endroit précis où elle a laissé le corps et, si quelqu'un s'avise de changer le corps de place, le...

Publié il y a 15 jours dans Wallonie... par Zed | Lire la suite...

Blanchot dans le Bardo

  L'expérience de Lautréamont, par Maurice Blanchot. A la dernière strophe du livre, à un moment où lui-même, arrivé au terme, a sur son chemin le sentiment de celui qui n'a plus besoin de chemin, Lautréamont annonce à son lecteur qu'il a voulu le crétiniser . Abrutir son lecteur ? Peut-être, mais comment ? La bêtise, dit-il, n'y suffit pas, ni la fatigue, il faut aussi la...

Publié le 19/07/2017 dans Wallonie... par Zed | Lire la suite...

« Moi, comme les chiens, j'éprouve le besoin de l'infini »

J'avoue frémir à l'idée de l'éternité. Que la vie soit trop courte, et encore raccourcie par toutes sortes de contraintes, professionnelles, sociales, sentimentales, nul ne songe à le nier. Mais que ferai-je, une fois tout fait ?  L'ennui commence exactement avec la prise de conscience de la nature même de l'infini : une valeur plus grande que toute valeur fixée à l'avance, si...

Publié le 08/07/2017 dans Wallonie... par Zed | Lire la suite...

Il n'y a pas d'écrivain professionnel

  On s'étonnera peut-être qu'aucun grand nom de la littérature — à un échange épistolaire près avec Victor Hugo — n'ait accompagné le parcours d'écrivain d'Isidore Ducasse. Il ne semble avoir eu des contacts qu'avec des littérateurs médiocres, aux écrits desquels la postérité n'a accordé que le plus parfait dédain. Et c'est dans un contexte d'édition à compte d'auteur qu'est...

Publié le 08/07/2017 dans Wallonie... par Zed | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant