Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : voix

Tags relatifs

Dernières notes

Bruno Fern, Le petit test

      1   que l’on puisse être = se sen tir plus noir que meure c’est raccord (on a tellement tendance à sous-estimer le monde roule pour lui-même sûr qu’il traverse des hauts et des bas pas toujours assortis à l’intérieur hors de portée incomparable la voix idem preuve qu’il y a matière)   2   Juste en...

Publié il y a 10 jours dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Pascal Quignard, Lycophron et Zétès

                                                                   ...

Publié il y a 14 jours dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Hélène Sanguinetti, Alparegho, Pareil à rien

    La nuit partout dans la maison .   La nuit partout dans la maison. Bave tient à la vitre, avec des pics et des crevasses.   Escargot, escargot écrasé, bouillonnant, maison sur son dos, plus de maison !   Il tenait aux feuilles, il y buvait, la maison brillait, ne brille plus ! Ah bon, ne brille plus....

Publié il y a 17 jours dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

A FLEUR DE PLUME

  A FLEUR DE PLUME Tôt le matin, une voix comme ensoleillée Lui conte sa nuit de repos toute courte Mais si fiévreuse car absorbée à parcourir La nuée de bonheur qui les abrite désormais. Elle était toute à sa joie d'avoir atteint à cette sorte De clarté ensoleillée qui fait que les mots d'amour Jusque-là prudes, font leur émergence à fleur de plume,...

Publié le 27/02/2015 dans AU MAGMA... par MILIQUE | Lire la suite...

Maël Guesdon, Voire

                          [...]   Se frôlent au goût de ce qui. Marchent ensemble. Les rues nous perdent. Avez-vous déjà écouté ma voix quand je suis loin.     Il serre sous la peau les reliefs dont le récit.   On oubliera le nom....

Publié le 26/02/2015 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

A la RATP, Annonces sonores, opération de renouvellement des voix entrons dans...

... Les coulisses de cette grande "Maison". Salut, Certainement que vous aussi, en prenant le train via la SNCF, vous avez l'impression d'entrer ou de sortir d'un avion grâce à la voix du machiniste ou d'un de ses collègues. Cela vous met de bonne humeur par un sourire "en coin" qui illumine votre visage. Même, vous entendez (surtout les jeunes critiquer joyeusement et même essayer...

Publié le 12/01/2015 dans Argenteuil... par mousseline545 | Lire la suite...

Voix, rires

"Certaines voix, certains rires résonnent à jamais dans nos têtes" Angélique Bargeot-Said

Publié le 03/01/2015 dans Njspoems par Angy1984 | Lire la suite...

Méditation de la 4ème semaine de l'Avent : le silence (3ème jour)

« "Indica mihi ubi pascas, ubi cubes ?" Nous le savons maintenant ; si nous séparons Jésus de sa Croix, si nous faisons de l'apostolat en oubliant les droits exclusifs du Christ sur les âmes, si nous nous lançons dans une vie active mal comprise, avec tous ses inconvénients, nous divaguons. Si, au contraire, nous respectons, chez le Seigneur, son rôle de pasteur, tel qu'il l'entend, cela va...

Publié le 24/12/2014 dans Chemin... par Prieto | Lire la suite...

« A L’INDEX » N° 27, revue, « espace d’écrits » (poésie, fiction, écritures de soi, voix...

« Ce matin j’ai écrit deux poèmes. / Je ne me demande pas pour l’instant quel sens / possède ou non ce travail obscur. / Simplement c’est une autre façon, possible, d’être vivant. » («... No me pregunto ya por el sentido / que tiene o no tiene este oficio oscuro...”)  Luis Benitez, poète argentin (A L’Index n° 27, traduction de Françoise Laly), pp. 114 à 123....

Publié le 23/12/2014 dans Trames nomades par MCSJuan | Lire la suite...

« Portrait du poète en soufi ». Lire Abdelwahab Meddeb, conscience éclairante...

  Incipit  : "Ô souffle ô voix / ô saveur ô parfum / l'eau que la bouche donne et reçoit / la fleur qui dans l'oreille bruit / le jardin où les mains sont fleurs / le nombril que l'œil boit "  (1, p.7) Citations  :" que serait l'aurore / sans le noir de la nuit?" (54, p.47) "matière soufie dense infinie en perpétuelle / découverte dire encore et toujours...

Publié le 18/12/2014 dans Trames nomades par MCSJuan | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant