Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : solitude

Tags relatifs

Dernières notes

Pascal Quignard, Petits traités, V

                       De librorum delectu      La lecture sert à faire resurgir ceux qui furent. Elle sert à faire s’approcher ce qui n’est pas. Elle sert à faire parler ceux qui sont sans voix. Par elle des ombres et des silencieux se rencontrent. Elle sert à les faire participer à l’existence que les vivants...

Publié il y a 15 jours dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

SOLITUDE

  SOLITUDE   Il n’est qu’un funambule chancelant Sur le fil étroit de ses incertitudes.   Et il fouille, Inspecte encore les silences A la recherche des mots qu’elle ne dit pas.   Il l’appelle de tout le cri de sa solitude, Puis murmure sa présence apaisée et, Dans le secret rompu de sa page blanche, La nuit...

Publié le 18/08/2017 dans AU MAGMA... par MILIQUE | Lire la suite...

Yasmina Reza, Nulle part

                                                                                   Nathan Il me dit à partir de maintenant j’aimerais bien qu’on ne me regarde plus par la...

Publié le 03/08/2017 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Cesare Pavese, Le métier de vivre

                                          Qu’importe de vivre avec les autres, quand chacun des autres se fiche des choses vraiment importantes pour chacun ?   Un homme qui soufre, on le traite comme un ivrogne. « Allons, allons, ça suffit, secoue-toi, allons, ça...

Publié le 25/07/2017 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Nagasaki - Eric Faye

Nagasaki est un récit simple et linéaire. Shimura-San, un vieux garçon d’une cinquantaine d’années, un peu maniaque, englué dans un quotidien morne et triste, se rend compte que quelque chose cloche dans son petit pavillon de province dans la ville de Nagasaki. Des objets sont déplacés, de la nourriture disparaît. Rien de bien significatif mais tout de même de quoi le rendre méfiant. Et si...

Publié le 16/07/2017 dans Fahrenheit 451 par Alix | Lire la suite...

Derrida : ”J'ai senti qu'au fond j'appartenais à cette solitude”

"J'ai senti qu'au fond j'appartenais à cette solitude" Jacques Derrida et son refus du communautarisme,  dans le même esprit qu'Amine Maalouf ou Amartya Sen... Même quand la communauté est un refuge, car subissant des attaques, même quand (natifs déplacés) on n'a de région qu'une terre mentale, trouver un équilibre entre le "dedans" de ses appartenances et de ses langages singuliers, et...

Publié le 01/07/2017 dans Trames nomades par MCSJuan | Lire la suite...

Madame de Staël, Corinne ou l'Italie

                                                                                      Chapitre II      Voyager est, quoi qu’on en puisse dire, un des...

Publié le 19/06/2017 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

LA SOURIS QUI N’EXISTAIT PAS

album de Lisa D’ANDREA &  Giovanna ZOBOLI Traduit de l’italien par Béatrice Didiot  Albin Michel Jeunesse, avril 2017 -16,50 € «  Il était une fois un chat, un beau chat tigré, avec la tête pleine de souris. Toute la journée, il pensait aux souris. (…) Car c’était un chat très consciencieux : à dix-huit ans il voulait avoir...

Publié le 16/06/2017 dans Librairie... par comptines | Lire la suite...

Nuits blanches

Comme à chaque fois qu'il se réveillait la nuit Tobias alluma toutes les lumières de l'appartement. Il voulait distinguer chaque meuble et chaque objet. La pénombre l'inquiétait. Elle amplifiait son sentiment de solitude. De plus le silence de la nuit le terrifiait. Lorsque tout l'espace autour de lui fut éclairé il prit un paquet de copies qu'il devait corriger et...

Publié le 22/05/2017 dans La plume et... par Do | Lire la suite...

Étienne Faure, Poèmes d'appartement

                                   De ses nuits à deux corps dans un lit il garde le réflexe de dormir sur le bord, non pas au centre, en souvenir de l’autre qui pourrait resurgir, se lover contre lui, demander asile un soir de neige à pas feutré traverser la chambre où le rêve et sa...

Publié le 25/04/2017 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant