Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : pop

Tags relatifs

Dernières notes

Weyes Blood, notre coup de coeur pop avec Front Row Seat To Earth

Avec son nouvel album Front Row Seat To Earth, Weyes Blood, alias Natalie Mering sort son meilleur album à ce jour avec des titres folk envoûtants et moins sages qu'il n'y paraît.   Quel bel album ! Natalie Mering, alias Weyes Blood sort un disque magistral From Row To Seat Earth qui gagne en profondeur à chaque écoute. Chaleureuses et touchantes à souhait, ces compositions...

Publié il y a 20 jours dans tu comprends... par gdeuxamour | Lire la suite...

Michael Hutchence, Michael Jackson, George Michael... Adieu Michael de la pop de mes heighties...

La fièvre m’envahit. Un froid incompréhensible me réveille dans un frisson mortifère. Je suis transi et mon corps est pris, au cœur de la nuit, de violents spasmes musculaires, alors que je sens et ressens pertinemment que l’obscurité de ma chambre n’est pas aussi froide. Est-ce donc une chambre froide au sein de ma dernière demeure ? Je demeure indécis… Est-ce là ce que l’on ressent au...

Publié il y a 23 jours dans Doriane Purple par Doriane Purple | Lire la suite...

Kate Bush et John Williams

Comme pour Lloyd Cole, un morceau de pop qui vaut par la précision de la guitare qui trace son chemin. Il faut dire que Kate Bush a sollicité le guitariste classique John Williams (qu'il faut entendre dans un répertoire plus traditionnel, et notamment avec Julian Bream) (1) . Quand on y ajoute en plus la basse appuyée de Del Palmer. The Morning Fog est tiré du seul album audible de la dite...

Publié il y a 28 jours dans off-shore par nauher | Lire la suite...

Neil Young, pour la route (s'il y en a une...)

  La voix est haut perchée, presque à la rupture, en inadéquation avec l'allure du bonhomme (et plus encore aujourd'hui, tout massif et bourru qu'il est devenu). Seul, avec une guitare (et un harmonica), il est sans rival.  Don't let it bring you down est extrait de l'album After the goldrush . Sans doute son meilleur après l'indépassable Harvest.  Il s'agit ici...

Publié le 12/12/2016 dans off-shore par nauher | Lire la suite...

Avec Frère Animal, 
on est mal

Au fil de "Second Tour", disque de chansons militant aussi glaçant que brillant, Florent Marchet et Arnaud Cathrine plongent 
dans la France rance post-attentats tentée par l’idéologie d’extrême droite "Faudrait pouvoir se barrer ou balancer un pavé/Vois comme on nous prend de haut, comme on se sent de trop […]/Tu peux t’attendre au pire, les attentats, les martyrs". Au cœur d’une France...

Publié le 07/12/2016 dans L'âme-son -... par Hornuss | Lire la suite...

La sombre sobriété de Leonard Cohen

Disparu le 10 novembre 2016, Leonard Cohen avait publié le 21 octobre dernier " You Want it Darker". Un   quatorzième album studio qui a pris une dimension testamentaire, où le chanteur et poète canadien de 82 ans se préparait une dernière fois au trépas. Avec une noirceur solennelle mais pleine d’amour.   Photo: Columbia/Sony Music/Adam Cohen De la tenue dans sa retenue....

Publié le 14/11/2016 dans L'âme-son -... par Hornuss | Lire la suite...

Juste une guitare

N'allons pas chercher plus loin. Lloyd Cole écrit une chanson simple. Des accords passe-partout. Et le regretté Robert Quine l'habille de sa guitare. 

Publié le 12/11/2016 dans off-shore par nauher | Lire la suite...

Orouni, la pop délicate

Ourouni, c'est de la pop raffinée. A tel point que Technikart  évoque une cousinade avec le britishissime Neil Hannon et sa Divine Comedy. Musicalité, raffinement. J'ajouterai la discrétion et l'élégance. La classe quoi. Orouni est un voyageur qui cisèle des mélodies inspirées de ses voyages. Un type cool, avec qui il est agréable de discuter autour d'un verre, dans le confort d'un...

Publié le 03/11/2016 dans DUBUC'S BLOG par dubuc | Lire la suite...

Marie, j’adore

Sur la pochette de son premier EP, L’été n’existe plus , le profil hiératique de Mârie Adôre donnerait à cette nouvelle figure de la chanson française une lointaine parenté entre Barbara et Marie Callas. Là s’arrête pourtant la ressemblance car, en réalité, c’est du côté de l’easy listening qu’il faut sans doute chercher les influences de Mârie Adôre. L’artiste puise dans la pop des...

Publié le 19/10/2016 dans Bla Bla Blog par Bruno Chiron | Lire la suite...

«Malhabiles», l’adresse pop 
de Jérémie Kisling

Dans un cinquième album aux mélancolies atténuées, le Romand installé 
à Paris insuffle 
de l’allégresse rythmique à ses doutes tenaces Il n’a jamais manqué d’adresse textuelle ni de savoir-faire pop. Malhabiles  se déclarent pourtant les dix chansons neuves de Jérémie Kisling où priment les oxymores sentimentaux et existentiels, entre joies mélancoliques et mélancolies heureuses....

Publié le 03/10/2016 dans L'âme-son -... par Hornuss | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant