Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : peine

Tags relatifs

Dernières notes

SAVOIR POÉTISER LA VIE 1

  SAVOIR POÉTISER LA VIE 1   Tout dans son comportement exprime la poésie au quotidien. Elle sait observer avec émotion la migration des oies sauvages, Ou s'exalter du spectacle guilleret offert par un feu brasillant. Elle est bien là, la véritable dimension poétique. Comme j'aimerais posséder cette poésie-là en moi? Qu'elle murmure de ma...

Publié le 29/10/2016 dans AU MAGMA... par MILIQUE | Lire la suite...

Méditation - dans le temps de l'aridité

« Il est certain qu'il y a un état de sécheresse et de peine qui est une pure épreuve de Dieu, par lequel Dieu fait passer, quand il lui plaît, les âmes qui lui sont les plus dévouées. Comme les arbres qui sont battus des vents et ébranlés par ses orages, jettent de plus profondes racines, et s'affermissent davantage par ces agitations, de même on peut dire que Dieu voulant affermir et...

Publié le 14/10/2016 dans Chemin... par Prieto | Lire la suite...

DUPES DE RIEN 8

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire. Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de...

Publié le 07/10/2016 dans AU MAGMA... par MILIQUE | Lire la suite...

Méditation - Aridité dans la prière

« Persuadez-vous que quand vous ne feriez autre chose, durant tout le temps de l’oraison, que de tenir ferme dans le combat des pensées importunes que vous avez, sans y consentir, et de souffrir la peine, l’ennui et le dégoût que vous ressentez sans vous laisser abattre, ce serait une fort bonne oraison. Quand votre esprit se trouvera si aride que vous ne puissiez ni méditer ni produire...

Publié le 27/09/2016 dans Chemin... par Prieto | Lire la suite...

Méditation : le chemin de la croix

« Seigneur, la souffrance est la grande loi de ce monde, et, quelques efforts que l'on fasse pour l'oublier, il faut bien comprendre enfin que la vie humaine est souvent un chemin de la croix. Ce que vous y ajoutez pour nos fils n'est pas une augmentation de peines et de douleurs, mais une consolation céleste, un secours tout-puissant, le don d'une sagesse supérieure qui change les stériles...

Publié le 11/03/2016 dans Chemin... par Prieto | Lire la suite...

L'ÎLE (2/4)

  2, dans les limbes   Embrumées dans les limbes, deux branches pointent et mettent l'accent sur un palmier unique arborant sa solitude. Cernées de voyelles fluides, ce sont terres grises où arpenter sa peine lourde comme chaîne, l'exil où ruminer son ancien soi, guettant un signal de vapeur, ou le sable d'où extraire fiévreux tout l'or d'une vie rêvée.  

Publié le 08/03/2016 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

À ma chère Michou... Yayouchka n'est plus...

Le chagrin est telle la marée, parfois les sanglots s'en viennent, le coeur à marée haute puis repartent, le coeur à marée basse. Pour mieux revenir et la marée est là, comme les sanglots, amarrés à toi...   

Publié le 17/01/2016 dans ” L'Art est... par VALERIE BERGMANN | Lire la suite...

Gaspara Stampa (1523-1554), Poèmes

                Pleurez, dames, et toi amour, pleurez ensemble, car il ne pleure pas celui qui tellement me blessa, que bientôt mon âme va quitter      ce corps supplicié !      Et si jamais cœur noble et sensible exauça les ultimes soupirs d’une voix qui s’éteint, lors, par vos soins,...

Publié le 17/01/2016 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Édith Azam, Jean-Christophe Bellevaux, Bel échec

les mains se referment étreignent le vide voudraient le saisir l'empoigner pour de bon en briser la frontière mais... on ne le sait que trop : le vide n'épargne personne c'est à peine c'est-à-dire si la peine si le dire si les roses et les choses tout s'emmêle et se noue : les battements du cœur et les mots indigents, tout va, la pluie,...

Publié le 21/08/2014 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant