Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : littérature française

Tags relatifs

Dernières notes

Loup, que fais tu ?

Daphné a qui la vie sourit, est mariée à un homme parfait, brillant, séduisant et attentioné qui lui a donné deux charmantes petites filles. Daphnée, femme épanouie dans son travail mène sa carrière de front tout comme sa vie de famille même si son poste l'amène à s'éloigner chaque semaine du cocoon familliale. C'est lorsque son aînée, en pleurs lui demande de ne plus s'absenter car quand elle...

Publié il y a 4 jours dans Même les... par Lulkili | Lire la suite...

CE QUE C’ÉTAIT QU’ÊTRE LE ROI

J’ai ouï conter au feu roi qu’étant encore fort jeune, mais majeur, il avait écrit à M. de Montbazon par un de ses valets de pied. M. de Montbazon était grand veneur et gouverneur de Paris, où il y avait lors bien des affaires où ce duc se mêlait. Le valet de pied, parti de Saint-Germain, ne le trouva point à Paris, et l’alla chercher à Couperay, où il était. M. de Montbazon s’allait mettre à...

Publié il y a 7 jours dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

UNE PAGE DE SAINT-SIMON

Aujourd'hui, le portrait bien "arrangé" d'un vilain cafteur par M. de Saint-Simon. Termes mourut aussi presqu’en même temps. M. de Montespan et lui étaient enfants des deux frères. Il était pauvre, avait été fort bien fait, et très-bien avec les dames en sa jeunesse ; je ne sais par quel accident il avait un palais d’argent qui lui rendait la parole fort étrange ; mais ce...

Publié il y a 11 jours dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

TURPITUDES ECCLESIASTIQUES

LES TURPITUDES DE D. GERVAISE. M. de la Trappe est tenu en immense estime par Saint-Simon. Dans l’histoire qu’il raconte ici, il déplore chez cet homme qu’il révère une naïveté qui confine à l’aveuglement quant au jugement sur les hommes. Trop bon, il commet en effet l’erreur de faire confiance en tout à un certain D. Gervaise (D. pour «  D onné  », "laïque se donnant...

Publié il y a 15 jours dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

LOUIS XIV EN COLÈRE

Marguerite-Louise de Béthune, duchesse du Lude.   LA GRANDE (ET SEULE CONNUE) COLÈRE DE LOUIS XIV   Où l’on voit le roi Louis XIV «  percé jusques au fond du cœur d’une atteinte imprévue aussi bien que mortelle  » (Le Cid, I, 6). Il a placé le maréchal de Villeroy à la tête de son armée, juste pour pouvoir donner au duc du Maine, son fils « ...

Publié il y a 20 jours dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

FLORILÈGE SAINT-SIMON

Picoré dans le tome premier des Mémoires publiés chez H.-L. Delloye, éditeur. Restitué dans l'ordre chronologique. Le goût de Monsieur n’était pas celui des femmes, et il ne s’en cachait même pas ; ce même goût lui avait donné le chevalier de Lorraine pour maître, et il le demeura toute sa vie. De faire Dubois précepteur, cela ne se pouvait proposer de plein saut. Pour les...

Publié il y a 22 jours dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

UNE MIETTE DE SAINT-SIMON

LA PRINCESSE D’HARCOURT   « Cette princesse d’Harcourt fut une sorte de personnage qu’il est bon de faire connaître, pour faire connaître plus particulièrement une cour qui ne laissait pas d’en recevoir de pareils. Elle avait été fort belle et galante ; quoiqu’elle ne fût pas vieille, les grâces et la beauté s’étaient tournées en gratte-cul. C’était alors une grande et grosse...

Publié il y a 24 jours dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

Des inspecteurs des finances, des variations Goldberg et d’une certaine Céline...

Ma très chère, Qu’il aille au diable ce temps que je n’ai pas ! Je vais me faire voleuse ce début d’après-midi, dérober un bout de ces heures qui défilent et lancer, à ma façon, un pied de nez à cette réalité qui, depuis avant-hier, n’a de cesse de m’empêcher d’écrire. Ici, ma chère, je suis contrainte au verbe utile. Aux ordres de ceux qui me prient de virer la littérature en...

Publié il y a 28 jours dans En quelques... par Madame de ... | Lire la suite...

UNE MIETTE DE SAINT-SIMON

«  Cette madame de Saint-Herem était la créature du monde la plus étrange dans sa figure et la plus singulière dans ses façons. Elle se grilla une fois une cuisse au milieu de la rivière de Seine, auprès de Fontainebleau, où elle se baignait : elle trouva l’eau trop froide, elle voulut la chauffer, et pour cela elle en fit bouillir quantité au bord de l’eau qu’elle fit verser...

Publié il y a 29 jours dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

D’ASTÉRIX AU MONT LINGE

Après Saint-Simon, voici un autre grand amoureux de la France et de sa langue, à laquelle il n’a cessé d’édifier un monument digne d’elle. «  En son honneur  » ou «  à sa mémoire  », dira-t-on selon qu’on la regarde aujourd'hui ou dans le rétroviseur.   L’œuvre tout entière d’Alexandre Vialatte est un chef d’œuvre, c’est entendu. Les « ...

Publié le 23/03/2017 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant