Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : gallimard

Tags relatifs

Dernières notes

Pascal Quignard, « Vie secrète »

La Rive dans le noir © cc   « Ceux qui aiment ardemment les livres constituent, sans qu’ils le sachent, la seule société secrète exceptionnellement individualisée. La curiosité de tout et une dissociation sans âge les rassemblent sans qu’ils se rencontrent jamais. Leurs choix ne correspondent pas à ceux des éditeurs, c’est-à-dire du marché. Ni à ceux des...

Publié le 18/08/2017 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Philippe Jaccottet, « Paysages avec figures abstraites »

DR     « L’ombre, le blé, le champ, et ce qu’il y a sous la terre. Je cherche le chemin du centre, où tout s’apaise et s’arrête. Je crois que ces choses qui me touchent en sont plus proches. Une barque sombre, chargée d’une cargaison de blé. Que j’y monte, que je me mêle aux gerbes et qu’elle me fasse descendre l’obscur fleuve ! Grange qui bouge sur les eaux....

Publié le 13/08/2017 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

L’homme qui s’envola d’Antoine Bello (Gallimard)

  La vie de John Walker a toutes les apparences du bonheur : dans son fief d'Albuquerque (Nouveau Mexique) il est le chef d'entreprise en pleine réussite, figure de l'économie localeet forme depuis vingt ans, avec sa femme Sarah, un couple envié et admiré, parents de trois beaux enfants. En bref, Walker a tout pour être heureux. Tout, sauf ce qui est le plus précieux à ses yeux...

Publié le 11/08/2017 dans Librairie... par MLire | Lire la suite...

Georges Perec, « La disparition »

au Moulin d'Andé, où Georges Perec écrivit La disparition. DR   « Anton Voyl n’arrivait pas à dormir. Il alluma. Son Jaz marquait minuit vingt. Il poussa un profond soupir, s'assit dans son lit, s’appuyant sur son polochon. Il prit un roman, il l’ouvrit, il lut ; mais il n’y saisissait qu’un imbroglio confus, il butait à tout instant sur un mot dont il ignorait la...

Publié le 10/08/2017 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

”Chanson douce” de Leïla Slimani

Paul et Myriam ont deux enfants : Mila et Adam. Il est temps pour Myriam de reprendre une activité professionnelle, alors ils décident d'embaucher une nounou. C'est ainsi que Louise arrive chez eux. Louise est au petit soin, s'entend très bien avec les enfants et devient vite indispensable... jusqu'au jour du drame... ça y est, j'ai lu le dernier Goncourt !  J'en avais entendu du...

Publié le 01/08/2017 dans Les petits... par Lizouzou | Lire la suite...

Li Bai, « J’interroge la lune, une coupe de vin à la main »

Li Bai, DR   « Lune dans le ciel bleu, depuis quand es-tu là ? Je te pose la question, une coupe à la main. L’homme ne peut pas monter sur la lune claire ; Mais la lune se promène toujours avec l’homme. Miroir aérien brillant sur la porte rouge du palais ; Elle répand un éclat pur quand la brume se dissipe. On la voit se lever dans la nuit...

Publié le 21/07/2017 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Hermann Broch, « Les Somnambules »

DR   « Dans cette anxiété souveraine qui s’empare de chaque homme au sortir de l’enfance, à l’heure où le pressentiment l’envahit qu’il lui faudra marcher seul, tous ponts coupés, au rendez-vous de sa mort sans modèle, dans cette extraordinaire anxiété qu’il faut bien déjà nommer un effroi divin, l’homme cherche un compagnon afin de s’avancer avec lui, la main dans la main,...

Publié le 30/05/2017 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Joseph Roth, « la Toile d’araignée »

DR   « Alors il se promena dans les rues, s’arrêta devant une vitrine et s’acheta une paire de bottes. Il lui semblait avoir grandi, comme s’il avait sous les pieds un sol nouveau, surélevé. Vers la fin de l’après-midi, le chant des oiseaux était émouvant et appelait la nuit ; il aborda une fille habillée en blanc. Dans le courant de la soirée, il entra dans un dancing,...

Publié le 27/05/2017 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Maurice Blanchot, « L’écriture du désastre »

« ◆ Vouloir écrire, quelle absurdité : écrire, c’est la déchéance du vouloir, comme la perte du pouvoir, la chute de la cadence, le désastre encore.   ◆ Ne pas écrire : la négligence, l’incurie n’y suffisent pas ; l’intensité d’un désir hors souveraineté peut-être – un rapport de submersion avec le dehors. La passivité qui permet de se tenir dans la familiarité...

Publié le 21/05/2017 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Tao Yuanming, « Le retour aux champs »

  « À l’enfant que j’étais point ne plaisait le monde Et mon cœur pour les monts était tout plein d’amour. Mon erreur m’a jeté dans les filets du siècle Et trente années, pas moins, se sont ainsi enfuies. L’oiseau tenu en cage se languit de ses bois, Le poisson du bassin rêve de son étang. J’ai défriché un champ dans les landes du sud : Le rustre que je...

Publié le 11/05/2017 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant