Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : francophone

Tags relatifs

Dernières notes

L’écume du malheur

Lire, relire... Emmanuel Carrère, D’autres vies que la mienne , P.O.L., 2009, Folio, 2010, rééd. Folio, 2017 Dans l’avant-propos de L’écume des jours , Boris Vian proclame la primauté, dans la vie comme dans son livre, de l’amour (sans oublier une certaine musique de jazz), et dévoile son principe romanesque : « Les quelques pages de démonstration qui suivent tirent toute...

Publié il y a 6 heures dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Désespérer, fuir, rêver ?

Clotilde Escalle, Mangés par la terre , Les éditions du sonneur, 2017 Enfermement et délabrement ; désespoir ou résignation : avant même l’ouverture du livre, un regard jeté à l’illustration de couverture annonce l’atmosphère, campe le paysage mental des personnages. « Que peut-on faire dans un patelin où la seule direction à prendre est celle de la salle...

Publié il y a 8 jours dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

De moderne en classique

Maxime Decout, Qui a peur de l’imitation ? , Les éditions de minuit, 2017 Maxime Decout a l’art de soulever les paradoxes auxquels la littérature confronte auteurs et lecteurs. En toute mauvaise foi  (2015) avait déjà exploré ce qui se passe sous la surface de l’écriture, et l’auteur récidive avec Qui a peur de l’imitation ? , toujours publié dans la collection...

Publié il y a 15 jours dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Porter en soi le paysage

Yasmina Reza, Babylone , Flammarion, 2016. Prix Renaudot 2016 « Aux rives des fleuves de Babylone nous nous sommes assis et nous avons pleuré, nous souvenant de Sion. ». Ce verset de l’exil tiré du Livre des Psaumes, Jean-Lino Manoscrivi l’a souvent entendu lire par son père ; sans vraiment le comprendre, « il s’assimilait aux trimballés, aux apatrides », et...

Publié il y a 25 jours dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Une traque mouvementée

Pierre Pouchairet, Mortels trafics , Fayard, 2016. Prix du Quai des Orfèvres 2017 Qu’attend-on de la lecture d’un roman policier ? Les plaisirs du mystère, du suspense, de l’action, mais aussi celui de faire fonctionner ses méninges et, pourquoi pas, d’acquérir des connaissances. Tous ces ingrédients sont réunis en une savante osmose dans Mortels trafics , qui a bien mérité son...

Publié le 06/02/2017 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Un regard intense

Simon Liberati, Eva , éditions Stock, 2015, Le livre de poche, 2016 « J’ai su très vite qu’Eva allait me rendre heureux, c’est-à-dire m’affoler, bouleverser ma vie si complètement, qu’il faudrait tout refaire autrement et dans le désarroi, seul symptôme incontestable de la vérité. ». Eva est-il donc un roman d’amour ? Oui, et au-delà. Le roman d’un amour sur lequel...

Publié le 17/01/2017 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Le petit blond en Syrie, suite

Nous retrouvons le petit blond (voir ICI ) âgé de sept ans en 1985. Avec sa famille, il habite toujours en Syrie, dans un village d’où sa mère française ne rêve que de partir – ce qui provoque des tensions parfois bruyantes dans le couple parental. Et voilà, en six chapitres aux vignettes toujours drôles, émouvantes, expressives, la suite des anecdotes ponctuant une enfance peu banale....

Publié le 06/01/2017 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Solide comme un arbre

Miguel Bonnefoy, Le voyage d’Octavio , Rivages, 2015, Rivages poche, 2016 Prix littéraire de la vocation 2015 L’église Saint-Paul du Limon est née en 1803 d’une sorte de miracle, et la ville s’est mise à grouiller autour. C’est dans cette ville que vit Don Octavio, homme simple et robuste, géant illettré qui cache son ignorance des mots et des lettres sous un silence discret,...

Publié le 03/01/2017 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

« La persistance des traces »

Revue Nunc n° 40, coordination Réginald Gaillard et Franck Damour, Éditions de Corlevour, octobre 2016 Chaque numéro de la revue Nunc , « revue mystique », est assorti d’une épithète qui participe d’une déclinaison poétique. Le numéro 40, qualifié de « désertique », est néanmoins fertile en productions réparties autour d’un dossier sur Hadewijch d’Anvers...

Publié le 26/12/2016 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Un « art du merveilleux »

Marie-Claude Cherqui, Queneau et le cinéma, Nouvelles éditions Jean-Michel Place, collection « Le cinéma des poètes », 2016 Dans Loin de Rueil , roman dont le cinéma associé au rêve forme le fil conducteur, dans la narration et dans la vie du héros Jacques l’Aumône, le pouvoir du « cintième art » (expression quenienne, on l’aura deviné) est tel qu’il laisse voir...

Publié le 19/12/2016 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant