Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : etienne faure

Tags relatifs

Dernières notes

Etienne FAURE et les CLOCHERS

Parmi les stèles, le dos à terre à découvrir une histoire endormie, on lisait dans l'herbe un ouvrage, réveillé par le gong aux heures de bronze venu déclarer d'un coup la guerre dans un champ de blé, grenier du monde surpeuplé de clochers, agités, égotistes, en écho à ces volatiles perchés depuis longtemps sur le fumier d'un territoire, fille aînée de l'Eglise, où les...

Publié le 13/07/2012 dans Sur du vent par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Etienne Faure, Horizon du sol - entretien (suite et fin)

Poème extrait de Horizon du sol et suite de l'entretien des 2 et 3 juin     Le ciel menaçant ruine, nul giron n’étant désormais disponible, il fallut atterrir — salut ciel qui tout à l’heure me portait : il pleut à verse, que peut-on attendre d’un ciel pareil, pluies partiales, temps injuste ? — et pressentant la parole hors d’usage se remettre...

Publié le 04/06/2011 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Etienne Faure, entretien (suite)

 (suite de l'entretien commencé le 2 juin)     La mort est présente, cela est sûr, mais il s’agit plus souvent dans tes poèmes d’une disparition continue ?             Le pendant de cela, dans Vues prenables , c’est la citation d’Henri Thomas, donnée avant un poème, « rien vécu » :   ...

Publié le 03/06/2011 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Etienne Faure, entretien - Horizon du sol

  Étienne Faure vient de publier aux éditions Champ Vallon  Horizon du sol ,  après Légèrement frôlée  (2007) et Vues prenables  (2009) chez le même éditeur.     0 false 21 18 pt 18 pt 0 0 false false false /* Style Definitions...

Publié le 02/06/2011 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Horizon du sol (extrait), d'Etienne Faure

  Le soir dans la rue aux cent pas où déambulent des bassins qui donnèrent la vie, l’écho du mur d’en face avertit parfois du brouhaha d’un bar qu’on traverse soudain frappé du halo bleu ou rouge des néants révélés, le temps d’entrevoir l’intention dolosive, les hésitations marquées par des regards en fuite, dos hostiles, un recoin de bouche effilée, la...

Publié le 30/05/2011 dans vivelescouleurs par DH | Lire la suite...

Etienne Faure, Légèrement frôlée - Vues prenables

    Souvent mal réveillé le matin, d’un Bruegel sur une boîte à sucre il fixait la scène où les corbeaux se ravitaillent, des hommes tuent le cochon, agités, en groupe ou isolés, ivres morts, courbatus, ou consacrant du temps selon la saison à l’amour.   Cette façon de voir les choses en peinture se poursuivait longtemps certains jours...

Publié le 25/03/2011 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Page : 1