Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : cancre

Tags relatifs

Dernières notes

no moment

Publié le 31/01/2013 dans LES... par fakakir | Lire la suite...

Poème du jour...

LE CANCRE   Il dit non avec la tête mais il dit oui avec le coeur il dit oui à ce qu'il aime il dit non au professeur il est debout on le questionne et tous les problèmes sont posés soudain le fou rire le prend et il efface tout les chiffres et les mots les dates et les noms les phrases et les pièges et malgré les menace du maître sous les huées...

Publié le 28/06/2012 dans Les songes... par Kraly | Lire la suite...

QUENEAU se RELIT (et même très bien)

    Modestie   Quand crois-tu quand crois-tu que cancre d’être cesseras et qu’encre tu plus ne gaspilleras à des conneries superflues   qui es-tu ? qui te crois-tu ? te crois-tu toi ? me crois-tu moi ?  l’encre perle au bout des doigts qui es-tu pour t’être ainsi pas tu ?    j’écrivis et je me relus c’est les deux choses que...

Publié le 16/09/2011 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

La maitresse d’école

    La maitresse d’école   A l'école où nous avons appris l' A B C La maîtresse avait des méthodes avancées. Comme il fut doux le temps, bien éphémère, hélas ! Où cette bonne fée régna sur notre classe, Régna sur notre classe. Avant elle, nous étions tous des paresseux, Des lève-nez, des cancres, des crétins crasseux. En travaillant exclusivement que pour nous,...

Publié le 23/03/2011 dans Le Blog de... par Louis-Paul | Lire la suite...

Le Cancre, Jacques Prévert (4.2.1900 -11.4.1977)

Elisa propose ce poème de Jacques Prévert qu'elle aime bien. Il s'agit du Cancre ou du moins d'un élève étiqueté tel. Car un cancre c'est selon Le Larousse "un écolier paresseux" et selon Le Robert "un écolier paresseux et nul". Ce cancre c'est un peu, voire beaucoup, Jacques Prévert lui-même qui étouffe à l'intérieur d'une salle de classe alors qu'il se passe tant de choses...

Publié le 19/10/2007 dans Prenons la... par Françoise | Lire la suite...

Page : 1