Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : alain paruit

Tags relatifs

Dernières notes

Une odyssée roumaine

Gabriela Adameşteanu, Une matinée perdue , traduit du roumain par Alain Paruit, Gallimard, « Du monde entier », 2005, Folio, 2013 Romancière reconnue en Roumanie depuis la publication en 1975 de Drumul egal al fiecărei zile (La monotonie de chaque jour) , consacrée en 1985 par le prix de l’Union des écrivains pour Dimineaţă pierdută (Une matinée perdue) , Gabriela...

Publié le 21/02/2013 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Mystérieuse et envoûtante

Dumitru Tsepeneag, La Belle Roumaine , traduit du roumain par Alain Paruit, P.O.L., 2006   À lire les premières pages, on aura tendance à se placer dans un décor typiquement parisien aux allures réalistes (le bistrot et ses habitués, le métro et ses faits divers, le Bois de Boulogne…). Plus loin, mais dans une vue rétrospective, on revivra les péripéties historiques de la chute...

Publié le 21/08/2010 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Grandeur de la décadence

Cioran, De la France. Traduction du roumain revue et corrigée par Alain Paruit. Éditions de l’Herne, 2009.   En 1941, installé à Paris, Cioran se transforme. Séduit un temps par le brutal apparat de la « Garde de fer » roumaine et par la force nazie, il se transforme et opte plus ou moins implicitement et très heureusement pour le camp adverse. Cette...

Publié le 18/06/2010 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Déambulations narratives et oniriques

La Belle Roumaine Dumitru Tsepeneag traduit du roumain par Alain Paruit P.O.L., 2006   (par Jean-Pierre Longre)   À lire les premières pages, on aura tendance à se placer dans un décor typiquement parisien aux allures réalistes (le bistrot et ses habitués, le métro et ses faits divers, le Bois de Boulogne…). Plus loin, mais dans une vue...

Publié le 22/05/2006 dans Sitartmag par sitartmag | Lire la suite...

L'homme, les anges et les bêtes

Attente Dumitru Tsepeneag Traduit du roumain par Alain Paruit Éditions P.O.L., 2003   (par Jean-Pierre Longre) Au début, l’un des éléments du décor général est planté : un jardin public où des enfants heureux, sous la surveillance des bonnes et des nurses, jouent entre les bancs occupés par des personnes âgées, et contemplent fascinés un vieillard qui...

Publié le 19/05/2003 dans Sitartmag par sitartmag | Lire la suite...

Le pont des rats...

Pont des arts Dumitru Tsepeneag Éditions P.O.L. Traduit du roumain par Alain Paruit   (par Jean-Pierre Longre)   Dumitru Tsepeneag, après avoir publié trois ouvrages en français ( Le mot sablier , qui relate le difficile passage d'une langue à l'autre, Roman de gare et Pigeon vole ) est revenu au roumain avec Hôtel Europa , puis Pont des...

Publié le 05/11/2001 dans Sitartmag par sitartmag | Lire la suite...

Page : 1