Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : 366 réels à prise rapide

Tags relatifs

Dernières notes

Aujourd'hui un pur mensonge.

366/366 M'y voici donc. C'est aujourd'hui le dernier réel à prise rapide. En cela, je ne fais qu'évoquer une pure vérité. Je me suis glissée pendant un an dans cet espace du petit matin en un tête-à-tête avec la contrainte du jour. 366 jours commencés ainsi, cela pourrait presque s'appeler un rituel. Que faire après? Je pourrais transformer en confetti les billets écrits, un à un. Cela...

Publié le 01/04/2013 dans LES ÎLES INDIGO par la bacchante | Lire la suite...

Aujourd'hui le monde est petit.

365/366 ... ou du moins il n'est pas assez grand pour nous impressionner. Hier nous avons réservé un gîte pour aller écouter de plus près cet autre printemps des poètes à Durcet , les 13 et 14 avril.

Publié le 31/03/2013 dans LES ÎLES INDIGO par la bacchante | Lire la suite...

Aujourd'hui je pourrais écrire sur ma tête.

366/366 364/366 Contrairement à ce qu'annonçait le billet d'hier, ce n'est pas aujourd'hui que je signe mon dernier réel à prise rapide. J'ai retrouvé une des fois où j'ai avancé de deux cases au lieu d'une, logée entre "c'est long" et "ce qui vous empêche d'écrire". Il ne me reste plus que deux petits jours et sur mon front un point d'interrogation. Gommer l'idée que le clavier...

Publié le 30/03/2013 dans LES ÎLES INDIGO par la bacchante | Lire la suite...

Aujourd'hui ça change tout le temps.

365/366 Ca change chaque jour, la contrainte des 366 réels à prise rapide. C'est lassant à la fin. Oui surtout à la fin. Lorsqu'on se rend compte qu'une erreur s'est glissée quelque part. A en croire mon décompte, demain serait le dernier réel à prise rapide. A en relire mes billets, j'ai commencé un 2 avril. Vous serez bons pour un 367/366 le 31 mars, suivi d'un 368/366 le 1er avril!...

Publié le 29/03/2013 dans LES ÎLES INDIGO par la bacchante | Lire la suite...

Aujourd'hui action éclair.

364/366 Prendre mon café-clope, assise sur le petit muret dehors*. Voir un duo de tourterelles équilibristes sur le fil électrique . Se dire qu'on utiliserait bien le verbe "se chevaucher" pour tenter de les décrire mais que cela ne conviendrait pas à leurs ébats volages. *Même si le printemps ne veut pas se montrer, je reprends mes bonnes vieilles habitudes.

Publié le 28/03/2013 dans LES ÎLES INDIGO par la bacchante | Lire la suite...

Aujourd'hui personne nerveuse.

Canalisations retrouvées à Herculanum 363/366 La tenancière de ces lieux après lecture de cet article .

Publié le 27/03/2013 dans LES ÎLES INDIGO par la bacchante | Lire la suite...

Aujourd'hui j'éviterai de dire.

Carré de curiosité 362/366 Aujourd'hui j'éviterai de dire ce que je vois sur cette palissade . Taire l'évidence.

Publié le 26/03/2013 dans LES ÎLES INDIGO par la bacchante | Lire la suite...

Aujourd'hui un air en tête.

Echo à l'écorce d'hier 361/366 Le p'tit air que j'ai en tête, vous le trouverez ici , en écoute directe. Si votre journée vous octroie un espace entre deux îlots chargés, vous pouvez l'entendre là et profiter de la présence de Pierre Rabhi sur CO2 mon amour. Belle journée à tous.

Publié le 25/03/2013 dans LES ÎLES INDIGO par la bacchante | Lire la suite...

Aujourd'hui super héros.

360/366 Sans hésitation aucune, c'est moi. Hier, j'ai accompagné mon morveux dans son futur lycée. Journée portes ouvertes. Des lycéens en arts du spectacle et leurs masques blancs au long nez assuraient l'accueil. Moi, je serais bien restée dans la cour pour les voir chorégraphier. Mais mon morveux en a décidé autrement: direction bâtiment A et sa cohorte d'enseignements...

Publié le 24/03/2013 dans LES ÎLES INDIGO par la bacchante | Lire la suite...

Aujourd'hui toucher.

Persée tenant la tête de la Méduse Benvenuto Cellini Piazza della Signora, Florence 359/366 Toucher: du latin populaire toccare , "heurter, frapper, faire toc", issu de l’onomatopée tok évoquant le bruit sec produit par le choc de deux objets durs qui a remplacé le latin classique tangere . Quand Méduse l'a vu arriver, prêt à en découdre découper, ailé jusqu'aux pieds,...

Publié le 23/03/2013 dans LES ÎLES INDIGO par la bacchante | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant