Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : écriture

Tags relatifs

Dernières notes

JUSTE ELLE

On la disait Un peu sauvage Dans son jeune âge Elle aimait l'anglais Douce, mais aussi Mal dégrossie Un peu têtue Disait sa mère De sa voix pointue Comme une vipère Rarement jalouse Elle avait le blues Quand son Portugais Un grand dadais La négligeait  Et allait draguer Elle vacillait  Et s'ennuyait Toute sa jeunesse Elle le confesse La rendait cafardeuse Comme...

Publié le 18/06/2016 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

Paul Cézanne, Emile Zola : Confidences

  Une amitié de jeunesse             Heureux temps du lycée Bourbon à Aix-en-Provence.      Paul Cézanne et Emile Zola se connaisse très tôt, ils sont inséparables. Au début de l’année 1858, devant rejoindre sa mère à Paris, Zola part finir ses études dans la capitale. Jusqu’en 1861, date à laquelle Cézanne se décidera à...

Publié le 16/06/2016 dans Si l'art... par Alain | Lire la suite...

Elle ...

Elle marchait devant moi, En bondissant au-delà de mon présent, Elle s'en allait,                                                   Sans...

Publié le 15/06/2016 dans LES SOUPIRS... par CGP49 | Lire la suite...

Recueil N° 42 - (Vers libres).

Instantanés. Un cri, une odeur, un sentiment, Toutes ces gouttes d'émotion, Qui perlent en mon âme, Jusqu'à noyer mes raisons !   © Textes enregistrés et déposés chez Notaire . ------------------------------------------------------------ ○ Envolées /1 .

Publié le 15/06/2016 dans LES SOUPIRS... par CGP49 | Lire la suite...

Mes aïeux, etc.

Ce n'est pas juste un extrait de l'histoire de ma famille proche et éloignée. C'est tout ce que j'ai pu en connaître. Parce que mes chers parents n'ont pas jugé utile, à mes sœurs et à moi-même, de nous en dire plus et non pas à cause d'un secret de famille plus ou moins terrible. Enfin, pas tout à fait. Car ma mère réservait bien des surprises à toute la maisonnée. Mon père, y compris. Alors...

Publié le 13/06/2016 dans LES SOUPIRS... par CGP49 | Lire la suite...

Destin.

Beaucoup de personnes s'intéressent aux illustres personnages nés la même année qu'elles. Voire le même mois et mieux encore, le même jour. Comme si cette coïncidence pouvait leur assurer bonheur, gloire et prospérité. Personnellement, je m'en fiche comme de l'an 40 … ou plutôt, comme de l'an 49. Etre né à quelques 16 années près le même jour et le même mois que Marie-Louise de Bulgarie, n'a...

Publié le 13/06/2016 dans LES SOUPIRS... par CGP49 | Lire la suite...

Recueil N° 40 - (Vers libres).

Au milieu de tous, au milieu de tout ! Tous ces gens, Qui ne me connaissent pas ! Toutes ces choses, Que je reconnais à travers moi.   © Textes enregistrés et déposés chez Notaire . ------------------------------------------------------------ ○ Le rire à l'hôpital .

Publié le 11/06/2016 dans LES SOUPIRS... par CGP49 | Lire la suite...

Le rire, une médecine naturelle.

Le temps suspend son vol … de bombardiers chargés de piqûres. Le silence entame un règne de quelques secondes avant d'abdiquer. Le roi de la rigolade vient revendiquer son droit originel sur le propre de l'enfant : Le rire ! Il veut récupérer son trône et ouvre en deux cet océan médicalisé pour remettre en mains propres aux petits d'hommes, ce droit qui leur appartient en toute priorité....

Publié le 11/06/2016 dans LES SOUPIRS... par CGP49 | Lire la suite...

ANNE, MARC et FERNAND

On croyait qu'Anne était costaud Sauf sa mère qui la connait bien On croyait que Marc était bobo Sauf que Fernand en dit du bien Guy ressemble à une limace Mais Antoine lui réserve sa place Marie a des occupations Quand Eve fait des présentations Fabrice aime tant barouder Que Marie Pierre va se farder Bruno va faire des provisions Charles est démis de ses fonctions Oscar est allé...

Publié le 09/06/2016 dans depoésiesenp... par Elisabeth LEROY | Lire la suite...

La cassure - 2 -

Tel un raz de marée qui monterait sans une vague, sans un bruit, sans tempête et sans détruire devant lui, mais qui monterait quand même, couvrant la plage bien au-delà des rochers et bien au-delà de l’estran et, plus loin encore, effaçant sous lui les paysages, la Chose opéra en douceur. Elle atteignit d’abord les rivages de la sphère travail avant d’engloutir ceux de la vie privée, puis...

Publié le 08/06/2016 dans L'EXIL DES MOTS par Bertrand REDONNET | Lire la suite...

Page : Précédent 1 2 3 4 5 6 7 Suivant