Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : écriture

Tags relatifs

Dernières notes

Au risque de la passion

- Anne Dufourmantelle -   "On veut l'intensité sans le risque. C'est impossible. L'intensité c'est le saut dans le vide, la part d'inédit, ce qui n'a pas encore été écrit et qui pourtant en nous est en attente, de précisément ça. La passion est une disposition qui nait en nous depuis l'enfance, que l'on peut faire croître ou diminuer mais totalement altérer, jamais."  

Publié il y a 17 jours dans helenablue par Hélène | Lire la suite...

Votez Brassens !

Il  y a longtemps de cela, un fat, un con, tout ce que vous voudrez, chef de service en tout cas dans une collectivité départementale, m’expliquait, docte et suffisant, qu’il fallait savoir considérer les choses par le bon côté. La pauvreté,  les dérives qui vont avec, postillonnait-il, tout ça, était créateur d’emplois, puisque les travailleurs sociaux étaient  de plus en...

Publié il y a 18 jours dans L'EXIL DES MOTS par Bertrand REDONNET | Lire la suite...

Rue de Fleurus

Il y a comme ça des adresses qui vous marquent à jamais, elle se souvenait parfaitement de celle-ci. Non parce que la maison de lave était singulière et que les fenêtres semblaient surréalistes, non plus parce que ce balcon où elle dégusta du saumon avec une coupe de champagne frais sortant de son seau glacé avait ému les papilles de la jeune femme qu'elle était, non parce que ce lieu...

Publié il y a 18 jours dans helenablue par Hélène | Lire la suite...

Le vide

Un vide si attirant Et si plein de tendresse Un vide que rien n’habite Et si plein d’éternité Un vide qui te gaze tendrement Et te dénude avec bonheur Un vide qui emplit tout Et que rien ne peut combler Un vide qui serre le cœur Et l’oblige à s’ouvrir Un vide qui fait du plein Un désert d’intelligence Un vide qui te secoue les tripes Et t’engage au-delà du réel...

Publié il y a 18 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Maroc

Lyautey disait de ce pays qu'il était un "pays froid où le soleil est chaud"... Le Maroc est étonnant, la diversité de ses paysages, mer, océan, montagne, désert, villes modernes, villages ancestraux; son amplitude thermique, parfois si froid parfois très chaud; la convivialité des marocains, leur manière de voir la vie, ce côté toujours fataliste, vivants l'instant présent, enfantin un peu...

Publié il y a 19 jours dans helenablue par Hélène | Lire la suite...

Reprendre helenablue...

Peut-on reprendre le fil d'un blog qu'on a quitté plus d'un an et demi ? Peut-on retrouver l'énergie et le rythme, l'envie, le désir, ce fameux désir qui est derrière toute initiative, le désir de dire, d'écrire, de montrer, de partager aussi, le désir de transmettre, d'être, de façonner, de créer... Les mots sont toujours tellement si importants et les mots pour le dire plus encore, dire ce...

Publié il y a 21 jours dans helenablue par Hélène | Lire la suite...

Voyage sans fin

Revenu de rêves inconsidérés, j’erre Dans les champs étoilés d’un univers moqueur Où donc trouverai-je une telle terre Qui va tracer ma vie comme une planète sœur ? Certes, l’ombre lunaire te sied à point Y a-t-il plus belle tromperie que ceci Le cri de la chouette me laisse sans soin Je suis et ne suis pas, seul sans forfanterie Quand suis-je revenu de ces palais glacés :...

Publié il y a 23 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

CITATIONS SUR le mot ABUS

Presque tout ce que nous appelons un abus fut un remède dans les institutions politiques (Joseph JOUBERT).                       Les abus nourrissent à la fois ceux qui les exercent et ceux qui les attaquent et se font une profession de ces attaques (Alphonse KARR).            ...

Publié il y a 27 jours dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

L'écriture de l'impossible conjugaison

Je l’ai plusieurs fois écrit sur ce blog  (mais comment ne pas dire plusieurs fois une même chose en plus de mille textes décousus ?) : on n’écrit sa souffrance ou sa joie qu’une fois seulement qu’on a maitrisé et vaincu la première et une fois seulement qu’on a perdu la seconde. Pour la souffrance, on n’écrit son mal du monde que lorsqu’on s’est plus ou moins réconcilié avec lui. Je ne...

Publié il y a 29 jours dans L'EXIL DES MOTS par Bertrand REDONNET | Lire la suite...

AU VILLAGE

Les vieilles maisons grises S'endorment La lumière se brise Sous l'orme On dirait que tout se meurt Lentement Pierrot frissonne de peur En passant Au-dessus de la source Ancienne Il a peur pour sa bourse La scène Des vieux assis sur un banc Rassure Ils racontent triomphants L'aventure De leur ami le berger...

Publié le 18/07/2017 dans depoésiesenp... par Elisabeth LEROY | Lire la suite...

Page : Précédent 1 2 3 4 5 6 7 Suivant