Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : écriture

Tags relatifs

Dernières notes

La grande nuit

La grande nuit approche Dans ces derniers instants Au soir d’une vie bien remplie Tu t’interroges : qu’en ai-je fait ? Tu fouilles en ta mémoire perdue En premier lieu la caresse Celle des mains sur le piano Celle de l’air au printemps Celle du pinceau sur la toile Et surtout celle de l’aimée Une caresse d’huile parfumée Sur ton corps de fantôme En second lieu...

Publié il y a 16 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

La fin de la politique

Depuis quelques années déjà une chose me turlupinait et me mettait même parfois mal à l’aise. Pour dérangeant que cela puisse en effet paraître j’étais bien forcé d'admettre qu'il existe de fortes similitudes entre ce qu'on appelle l’extrême droite et l’extrême gauche. La raison en est évidente puisque ces deux tranches de l’échiquier idéologique ont - dans le discours tout du moins - ...

Publié il y a 17 jours dans L'EXIL DES MOTS par Bertrand REDONNET | Lire la suite...

Jeune moine bouddhiste

Revenu des songes, il allait sans vergogne Qu’avait-il à dire aux touristes perdus Il courrait avec agitation, sans savoir Il fuyait le monde et les hommes Et s’enfonçait dans la solitude, éperdument En garçon sans éducation ni conscience Dans sa robe rouge, il contemplait Les vallées qui coulent vers les mers Et, levant les yeux, il célébrait l’aurore Viens, lui disait le...

Publié il y a 22 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

A bian

Ce point posé sur le grand mouvement circulaire du monde et des choses, quelques semaines seulement avant le passage de l'autre côté de l’équinoxe, m’évoque toujours peu ou prou, avec un décalage de quelques mois cependant , les marais poitevins d’où je suis venu. Car c’est bien au cœur de l’hiver que Lacus duorum corvorum liquéfiait ses paysages. Des brouillards sommeillaient au dessus...

Publié il y a 23 jours dans L'EXIL DES MOTS par Bertrand REDONNET | Lire la suite...

俳句 (H. n°1).

  Mes pleurs alourdis Par les larmes automnales. Je m'y suis noyé.   PtK

Publié il y a 26 jours dans Entre les... par CGP49 | Lire la suite...

短歌 (T. n°1).

  J'étais accroupi, Loin des vents, loin des embruns, Devant cette eau morte. Sans voilier, sans albatros, Je rêvais les océans.   PtK

Publié il y a 26 jours dans Entre les... par CGP49 | Lire la suite...

VERMEER AU LOUVRE : Au théâtre

  Johannes Vermeer - La Lettre d’amour , 1670, Rijksmuseum, Amsterdam          Depuis le 10 mars dernier, je présente chaque semaine une visite virtuelle de l’exposition « Vermeer et les maîtres de la peinture de genre » qui se tient au Louvre. Celle-ci se terminera le 22 mai prochain.      Six de mes œuvres préférées...

Publié il y a 26 jours dans Si l'art... par Alain | Lire la suite...

Saints de glace

La glace a pris possession des êtres : Givré le nez pleurant la pluie aigre Racornis les doigts prisonniers de mitaines Et les pieds sonnant sur l’enfer du pavé Seul le ventre au chaud du manteau Tressaille encore d’aise pour certains Pas pour longtemps, car la brûlure De l’air enfile la manche de la rue Et insère ses moignons sous la ceinture Les femmes sortent en homme...

Publié il y a 26 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

La vie au grand air

Ce n'était pas la première fois que Simon louait un van. Souvent, lorsqu'il prenait quelques jours de congés, il aimait se balader dans les coins reculés d'Italie. Il aimait la vie au grand air. Ainsi il s'arrêtait où il voulait, à l'heure qui lui plaisait. Il mangeait s'il en avait envie à trois heures de l'après-midi. Il pouvait rester éveillé toute la nuit lorsque le temps était clair et...

Publié il y a 27 jours dans La plume et... par Do | Lire la suite...

D'un bolchevisme à l'autre

A utrefois, quand j’étais en colère contre les communistes – disons pour être plus précis et plus juste les staliniens -  je leur conseillais  avec véhémence  de prendre un train pour Bucarest, Varsovie ou Moscou et d’aller de la sorte un peu rafraichir dans leur tête des idées qui, à l’évidence, en avaient grand besoin. Depuis j’ai mis de l’eau dans mon vin, comme on dit,...

Publié il y a 28 jours dans L'EXIL DES MOTS par Bertrand REDONNET | Lire la suite...

Page : Précédent 1 2 3 4 5 6 Suivant