Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : écriture

Tags relatifs

Dernières notes

Grisaille

Le temps s’est arrêté, ce matin tout est gris. Étonnant de couleur fade, le royaume Quotidien est parti, tel un vieillard aigri. Quel brouillard encalmine ce vaisseau fantôme ? Referme tes paupières ! Bouche tes oreilles ! Ouvre tes bras à l’air tiède et sans odeur, Secoue la couverture pesante du sommeil Et trempe tes doigts dans l’inutile froideur ! Dors encore ma belle,...

Publié il y a 25 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Émerger de la douleur

Amis fidèles, voici de mes nouvelles. Je passe tout doucement du statut d'animal souffrant à celui d'être humain pensant. Voici quelques explications au sujet de ce qui m'arrive. J'ai eu un très important zona d'un membre inférieur mais ce n'était que le début. Le zona peut avoir des suites qui affectent les nerfs touchés par le zona, suites dites 'neuropathiques'. On donne...

Publié il y a 27 jours dans Laboratoire... par Ariaga | Lire la suite...

Haïku (en contre saison)

  Nuit sans lune Elle va, sur la neige, vierge Devant l’infini   ©  Loup Francart  

Publié il y a 28 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Un sourire coquin

  Portrait : Frans Hals – La bohémienne, 1630, musée du Louvre, Paris           C’est bien moi « La bohémienne » ! Je suis une des oeuvres vedettes de la peinture hollandaise du Siècle d’or, magnifique période de ce 17 ème siècle hollandais qui rayonnait sur le reste de l’Europe.   Frans Hals, La bohémienne, 1630,...

Publié le 26/06/2016 dans Si l'art... par Alain | Lire la suite...

Le poète

Le poète n’a pas peur de la mort Il est plus vivant que les vivants Il est entré en osmose avec le monde Celui des faits, des idées, des espoirs Il compile ses impressions à sa façon : Une petite boule entre deux doigts Qui contient tout son être et plus Elle brille de mille feux sans brûler Elle réchauffe les cœurs purs Elle ouvre à l’autre lieu, celui De l’inconnaissance...

Publié le 23/06/2016 dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Euro-vitrine

J’aime bien le foot. Comme jeu sportif et ce n’est pas une honte. La honte serait d’en avoir honte au point de le cacher. Misère ! Cela me vient sans doute de mon enfance quand, le dimanche après-midi, on allait applaudir les exploits - assez approximatifs -  de mes grands frères sur les différents terrains alentour et les tournois inter-clochers. Mais aujourd’hui, il est de bon...

Publié le 21/06/2016 dans L'EXIL DES MOTS par Bertrand REDONNET | Lire la suite...

La cassure - 4 -

La cassure fut tellement incisive qu’au début on ne sentit rien. On croisa les bras, simplement... Et les cerveaux formatés à la Chose continuèrent, comme des vélos en roue libre dans une descente, à jouir du bénéfice de l’élan.   Bof, tout cela n’était pas bien grave ! Tout près ou à un numéro de portable de là, les proches amis et parents étaient en bonne santé ; on avait...

Publié le 20/06/2016 dans L'EXIL DES MOTS par Bertrand REDONNET | Lire la suite...

L'espace

Il commence par un point, mais s’étale bien vite Comme une tache d’huile sur le carrelage du destin Il est plat comme une crêpe, et pourtant Il a de la profondeur à l’image d’une serrure Dans laquelle la clé des voyages s’épanouit Mais comme il est long de marcher sur son ère Fatigue… Cors aux pieds… Ne plus y penser… Mais il y a d’autres espaces, plus souples Tel le...

Publié le 19/06/2016 dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

JUSTE ELLE

On la disait Un peu sauvage Dans son jeune âge Elle aimait l'anglais Douce, mais aussi Mal dégrossie Un peu têtue Disait sa mère De sa voix pointue Comme une vipère Rarement jalouse Elle avait le blues Quand son Portugais Un grand dadais La négligeait  Et allait draguer Elle vacillait  Et s'ennuyait Toute sa jeunesse Elle le confesse La rendait cafardeuse Comme...

Publié le 18/06/2016 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

Paul Cézanne, Emile Zola : Confidences

  Une amitié de jeunesse             Heureux temps du lycée Bourbon à Aix-en-Provence.      Paul Cézanne et Emile Zola se connaisse très tôt, ils sont inséparables. Au début de l’année 1858, devant rejoindre sa mère à Paris, Zola part finir ses études dans la capitale. Jusqu’en 1861, date à laquelle Cézanne se décidera à...

Publié le 16/06/2016 dans Si l'art... par Alain | Lire la suite...

Page : Précédent 1 2 3 4 5 6 Suivant