Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Club VIB Club VIB Club VIB Club VIB Club VIB

Club Littérature

Ces férus de belles-lettres feront de vous des lecteurs intéressés et curieux.

Les blogueurs littéraires partagent le fruit de leurs diverses lectures et leur passion pour la littérature, la poésie et le théâtre. Au fil de leurs blogs, vous apprécierez leurs descriptions, leurs critiques sur les ouvrages qu’ils ont appréciés, leurs réflexions sur le monde des Lettres. Ils vous donneront l’envie d’explorer de nouveaux horizons littéraires.

Club Littérature

Tag : houellebecq

L'Anté-Littéraire I

  Cet article d'humeur, que j'ai eu envie de relancer EN CE MOIS D'AOUT 2016, parut, il y a fort longtemps, dans le dernier numéro du Journal de la Culture ( n°17), sous le titre " l'écrivain est définitivement un salaud ! ". Mis en ligne sur ce blog d'abord en décembre 2005, puis en décembre 2008, il sombrait un peu dans l'oubli, quoique toujours très cher à mon coeur,...

Publié le 28/08/2016 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

A propos de Qohelet - D'un temps l'autre

  David Bailly, Vanité aux portraits , Leiden, Stedelijk Museum De Lakenhal, 1651.   « Je déteste la vie. » (II-17) Ce n'est ni Houellebecq ni Schopenhauer qui a écrit ça, c'est l'Ecclésiaste - le grand inspirateur de tous ceux qui ont mis la vie en question - à la question. Ou si l'on préfère, qui en ont fait un problème existentiel. Qohéleth, en effet, c'est l'auteur du...

Publié le 01/08/2016 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

Entretien avec Isabelle Kersimon - islamophobie, mythe ou réalité ?

Normal 0 21 false false false EN-US JA X-NONE...

Publié le 26/02/2015 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

Enquête sur la servitude humaine

  « Une idée extrêmement déplaisante me vint. » Romancier de la déréliction et de la proximité, de la mutation et du milieu, de la survie et de l’anéantissement, Michel Houellebecq nous offre aujourd’hui son livre le plus inquiétant, le plus ambigu, le plus accompli. Moins sophistiqué  que La possibilité d’une île, plus engagé (et de fait moins « goncourable ») que La...

Publié le 19/01/2015 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

L'atelier du peintre

Normal 0 21 MICHEL HOUELLEBECQ, GONCOURT 2010.      ...

Publié le 12/11/2010 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

C’est le chauffe-eau qui a commencé

Normal 0 21     MICHEL HOUELLEBECQ, GONCOURT 2010.                   Photos Pierre Poucet et  Pierre Cormary « C’est la bouilloire qui a commencé » disait Eisenstein...

Publié le 08/11/2010 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

Houellebecq, un visage et un seul.

Normal 0 21   « Tout devrait pouvoir se transformer en livre unique, que l’on écrirait jusqu’aux approches de la mort » . Ce n’est pas Montaigne, Proust ou Borgès qui a écrit cette phrase, mais Michel Houellebecq, l’ex-star littéraire des médias et que les médias ont décidé désormais de liquider par le silence – le...

Publié le 15/11/2009 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

Ce vice enfin puni, par Antoine-Marie Tupu

« Et lorsqu'il [Philippe Muray] écrit qu’ « en point d’orgue, il y aura toujours quelqu’un pour dénoncer Sade comme nazi au nom du droit imprescriptible à la lecture au premier degré », nous lui rétorquons qu’en effet personne ne  peut reprocher à quelqu'un de lire comme il l’entend – et en rajoutant aussitôt que la lecture au premier degré est au fond la...

Publié le 03/02/2008 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

La Possibilité d’une île de Michel Houellebecq, ou l’anti-apocalypse

      « Un grand nombre de ceux qui dorment au pays de la poussière s’éveilleront, les uns pour la vie éternelle, les autres pour l’opprobre, pour l’horreur éternelle. Les doctes resplendiront comme la splendeur du firmament, et ceux qui ont enseigné la justice à un grand nombre, comme les étoiles, pour toute l’éternité. Toi, Daniel, serre ces...

Publié le 18/09/2006 dans Fin de partie par Thomas Becker | Lire la suite...

Page : 1